George Oppen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Oppen est un poète américain, né à Nouvelle-Rochelle (New York) en 1908, mort à Sunnyvale (Californie) en 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de George August Oppenheimer, diamantaire de métier et de Elsie Rothfeld. Oppen a quatre ans quand sa mère se suicide. Son père se remarie en 1917 et la famille déménage à San Francisco l'année suivante.

Il a fait partie du mouvement objectiviste avec Louis Zukofsky, Marianne Moore, William Carlos Williams, Ezra Pound, Charles Reznikoff et Kenneth Rexroth.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • Quelques textes, trad. Serge Fauchereau, Centre Georges Pompidou, Paris, 1977.
  • D'être en multitude, trad. Yves di Manno, Unes, Le Muy, 1985.
  • Primitif, trad. Yves di Manno, Unes, Le Muy, 1987.
  • Itinéraire, trad. et présentation Yves di Manno, Unes, Le Muy, 1990.
  • Discrete series, trad. par B.Rival et B. Vilgrain, dess. de Valentina La Rocca, Théâtre Typographique, Courbevoie, 1993.
  • Un langage de New York, trad. par Pierre Alferi, Un bureau sur l'Atlantique, Malakoff, 1993.
  • Poésie complète, trad. par Yves di Manno, José Corti, "Série américaine", Paris, 2011.