George Lutz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Lee Lutz (1947 – 8 mai 2006) était le propriétaire de la fameuse maison qui allait devenir la source des romans puis des films sur l'affaire d'Amityville. En décembre 1975, il acheta avec son épouse Kathleen cette demeure de Long Island, qui avait été le théâtre de meurtres crapuleux en septembre 1974. Avec leurs enfants, les Lutz emménagèrent à la fin de l’année. Très vite, ils prirent conscience — selon leurs dires — de forces invisibles et commencèrent à percevoir des sons ou des voix immatériels. Un mois après s’y être installés, les Lutz, terrorisés, désertèrent leur maison. Les incidents vécus par la famille firent longtemps la une des journaux.

Les Lutz s'associèrent avec l'écrivain Jay Anson pour raconter leur cauchemar dans un livre sous-titré « histoire authentique », qui devint un best-seller publié en 1977 sous le titre The Amityville Horror. Bien qu'il présentât les faits comme authentiques, il fut la risée des spécialistes. Les parapsychologues soulignèrent incohérences et distorsions, et William Weber, l'avocat de DeFeo (auteur des crimes de 1974), affirma avoir discuté de prétendues expériences surnaturelles en prévision d'un ouvrage qu'il était lui-même censé écrire. Cette histoire d'horreur était selon lui un canular. Quoi qu'il en soit, Stuart Rosenberg s'en inspira pour réaliser en 1979 le film Amityville, la maison du diable, devenu aujourd'hui un classique du genre.

George Lutz est mort dans l'après-midi du 8 mai 2006 d'une crise cardiaque alors qu'il préparait un livre avec des photos de la maison.