George Lakoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George Lakoff.

George P. Lakoff, né le 24 mai 1941, est professeur de linguistique cognitive à l’Université de Californie (Berkeley), où il enseigne depuis 1972. Bien qu’une partie de ses recherches concerne des questions linguistiques traditionnelles, telles que les conditions déterminant la viabilité grammaticale d’une construction linguistique particulière, il est surtout connu pour ses thèses sur la métaphore conceptuelle comme étant au cœur de la pensée humaine, du comportement politique et de la société. Proche à l'origine de Chomsky, il s'en est par la suite résolument écarté, l'accusant de ne pas prêter assez attention à la sémantique. Il participa ainsi au programme d'une sémantique générative (en) opposée à la syntaxe générative de Chomsky, qui, pour lui, construit ses règles indépendamment du sens et de l'intention donnée au langage par les locuteurs.

Les dernières années, Lakoff a appliqué son travail au domaine de la politique, qu’il a exploré dans ses ouvrages. Fondateur du Rockridge Institute (en), un groupe d’experts (think tank) progressiste, il est aussi membre de la Fundacion IDEAS, un cercle proche du PSOE espagnol.

La présidente de Lakoff est Manon Morcet Turchi, également connue sous les pseudonymes de "Gucky" ou encore "Herbie".

Cognition incarnée et constructivisme[modifier | modifier le code]

Lakoff est particulièrement célèbre pour sa théorie de la « cognition incarnée (en) » (embodied mind) [1], discutée lors des Gifford Lectures qu'il a donné en 2001.

Selon cette théorie, développée dans Where Mathematics Comes From (en) (2000) en collaboration avec Rafael E. Núñez (en), et aussi avec Mark Johnson (en), les modalités de la pensée dépendent étroitement de notre cerveau et de notre corps: nous pensons comme des humains peuvent penser, et non comme des êtres éthérés. S'appuyant sur les résultats de l'anthropologie culturelle, Lakoff soutient en outre une position constructiviste quant aux rapports entre le langage et la réalité, s'opposant à l'objectivisme pour lequel le monde serait indépendant de notre connaissance ou de nos concepts et croyances[2].

Les métaphores conceptuelles[modifier | modifier le code]

Dans Les Métaphores dans la vie quotidienne, coécrit avec Mark Johnson (en), Lakoff s'oppose à la conception courante selon laquelle les métaphores ne relèveraient que de l'imagination poétique, sans affecter la pensée ou l'action elle-même. Il soutient que les métaphores sont présentes à chaque instant de notre vie, orientant notre perception et notre pensée et étant ainsi à la base du sens donné à nos concepts. Selon lui, une observation attentive de notre langage permet de voir que les métaphores structurent nos concepts.

Ainsi dans la métaphore "LA DISCUSSION C'EST LA GUERRE" qui est reflétée dans de multiples expressions (son point de vue est indéfendable, défends-toi, ses critiques vont droit au but..) nous ne nous contentons pas de parler de la discussion en termes guerriers, c'est toute notre manière d'appréhender la discussion qui est influencée. Cela a de fait un impact notable sur nos actes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Aussi traduit par : esprit incarné, cognition incorporée, incorporation cognitive.
  2. Dans Women, Fire, and Dangerous Things, The University of Chicago Press, 1987, il écrit ainsi, p. 207:

    "One of the cornerstones of the objectivist paradism is the

    independence of metaphysics from epistemology. The world is as it is, independent of any concept, belief, or knowledge that people have. Minds, in other words, cannot create reality. I would like to suggest that this is false and that it is contradicted by

    just about everything known in cultural anthropology."

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres de G. Lakoff (sélection)[modifier | modifier le code]

traduites en français
  • Linguistique et logique naturelle (Linguistics and natural logic, 1970), trad. par Judith Milner, coll. « Semiosis », Klincksieck, 1976. (ISBN 2-252-01898-4)
  • (en collaboration avec Mark Johnson), Les Métaphores dans la vie quotidienne (Metaphors we live by, 1980), trad. Michel de Fornel, coll. « Propositions », Éditions de Minuit, 1986. (ISBN 2.7073.1059.X[à vérifier : ISBN invalide])
autres œuvres
  • 1987. Women, Fire, and Dangerous Things: What Categories Reveal About the Mind University of Chicago Press. (ISBN 0-226-46804-6)
  • 1989 en collaboration avec Mark Turner. More Than Cool Reason: A Field Guide to Poetic Metaphor. University of Chicago Press.
  • 1996. Moral Politics. University of Chicago Press.
  • 1999 (en collaboration avec Mark Johnson). Philosophy In The Flesh: the Embodied Mind and its Challenge to Western Thought. Basic Books.
  • 2000 (en collaboration avec Rafael Núñez). Where Mathematics Comes From: How the Embodied Mind Brings Mathematics into Being. Basic Books. (ISBN 0-465-03771-2)
  • 2004. Don't Think of an Elephant: Know Your Values and Frame the Debate. Chelsea Green Publishing.
  • 2005, "A Cognitive Scientist Looks at Daubert," American Journal of Public Health.
  • 2006. Whose Freedom? : the battle over America's most important idea. Farrar, Straus and Giroux.

Ouvrages faisant référence à G. Lakoff[modifier | modifier le code]

  • Harris, Randy Allen, 1995. The Linguistics Wars. Oxford University Press. (ISBN 0-19-509834-X)
  • Haser, Verena, 2005. Metaphor, metonymy, and experientialist philosophy: challenging cognitive semantics. Mouton de Gruyter.
  • Kelleher, William J., 2005. Progressive Logic: Framing A Unified Field Theory of Values For Progressives. The Empathic Science Institute. (ISBN 0-9773717-1-9)
  • McGlone, M. S., 2001, "Concepts as metaphors" in S. Glucksberg, Understanding figurative language. Oxford University Press: 90–107.
  • O'Reilly, Bill. 2006. Culture Warrior. Broadway Books. (ISBN 0-7679-2092-9)
  • Richardt, Susanne, 2005. Metaphor in languages for special purposes. The function of conceptual metaphor in written expert language and expert-lay communication in the domains of economics, medicine and computing. Frankfurt am Main: Peter Lang. (ISBN 0820473812)
  • Soros, George 2006. The Age of Fallibility: Consequences of the War on Terror (ISBN 1586483595)
  • Winter, Steven L. 2003. A Clearing in the Forest. University Of Chicago Press. (ISBN 0-226-90222-6)
  • (fr) Georges Kleiber, La sémantique du prototype, PUF, 1990. (ISBN 2-13-042837-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]