George Harry Heilmeier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Harry Heilmeier

alt=Description de l'image George H. Heilmeier.jpg.
Naissance 22 mai 1936
Philadelphie (États-Unis)
Décès 22 avril 2014 (à 77 ans)
Domicile États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis américain
Champs Matériaux semiconducteurs
Électronique
Renommé pour Invention de l'affichage à cristaux liquides[1]
Distinctions IEEE Medal of Honor[2]

George Harry Heilmeier, né à Philadelphie le 22 mai 1936 et mort le 22 avril 2014[3] est un ingénieur et homme d'affaires américain. Il est l'un des inventeurs de l'affichage à cristaux liquides.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heilmeier, né le 22 mai 1936 à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis, faits ses études à l'Université de Pennsylvanie et à l'Université de Princeton ou il obtient les diplômes respectivement en Génie électrique et en Matériaux semi-conducteurs.

En 1958 Heilmeier commence à travailler chez en:RCA Laboratories à Princeton, New Jersey, où il travaille sur plusieurs domaines concernant les cristaux liquides. En 1964 il découvre de nouvelles propriétés électro-optiques dans les cristaux liquides, ces études le mènent à l'invention du premier dispositif d'affichage à cristaux liquides[1] basé sur le en:Dynamic Scattering Mode (DSM) ou « diffusion dynamique ».

Heilmeier passe la grande partie des années '70 au Département de la Défense des États-Unis où il occupe des postes d'importance dans la recherche et le développement dans les domaines de l'électronique et de la physique à des fins militaires[4].

En décembre 1977 Heilmeier quitte le gouvernement pour devenir vice-président de Texas Instruments où il est promu « Chief Technical Officer » en 1983. De 1991 à 1996 il occupe le poste de PDG de en:Bellcore (maintenant en:Telcordia) et supervise finalement sa vente à Science Applications International Corporation (SAIC) en 1996. Il y travaille comme PDG de 1996-1997, et reste ensuite président honoraire.

Heilmeier a reçu de nombreux prix, il détient 15 brevets[1] et il est membre de l'Académie nationale d'ingénierie américaine, de la en:Defense Science Board, et de la National Security Agency Advisory Board. Il siège au conseil d'administration du Fidelity Investments et de en:Teletech Holdings, et la Board of Overseers de l'École d'ingénierie et de sciences appliquées de l'Université de Pennsylvanie.

Prix sélectionnés[modifier | modifier le code]

Publications sélectionnées[modifier | modifier le code]

  • 1966 « Possible Ferroelectric Effects in Liquid Crystals and Related Liquids » (Williams, R. and Heilmeier, G. H.), Journal of Chemical Physics, 44: 638.
  • 1968 « Dynamic Scattering: A New Electrooptic Effect in Certain Classes of Nematic Liquid Crystals » (with Zanoni, L. A. and Barton, L. A.), Proceedings of the IEEE, 56: 1162.
  • 1970 « Liquid Crystal Display Devices », Scientific American, 222: 100.
  • 1976 « Liquid Crystal Displays: An Experiment in Interdisciplinary Research that Worked », IEEE Transactions on Electron Devices, ED-23: 780.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Famille de brevets
  2. a, b et c Biographie de l'IEEE
  3. http://www.ieeeghn.org/wiki/index.php/George_H._Heilmeier
  4. Interview de George H. Heilmeier, en:Charles Babbage Institute, Université du Minnesota. Heilmeier décrit son arrivée au Département de la Défense des États-Unis. La grande partie de l'interview est dédiée à ses années en tant que Directeur de la Defense Advanced Research Projects Agency (1975-1979).
  5. Biographie de la Inamori Foundation

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « George H. Heilmeier » (voir la liste des auteurs)