George Engleheart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Engleheart.

George Engleheart (1752-1829) est un miniaturiste anglais, un rival de Richard Cosway.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait de Robert Gibbons par Georges Engleheart[1],[2],[3](1804)

Provenance

* Vente Phillips, Londres, 16 Juillet 1980, lot 218
* Collection privée à Fankfurt/Main
* Vente Christes', Londres, 14 Octobre 1992, lot 72
* Vente Christies, Londres, 28 Novembre 2006, lot150

George Engleheart naît à Kew, Surrey (Grande-Bretagne) au mois d'octobre 1752. Il est successivement l'élève de George Barret, puis de Sir Joshua Reynolds. Il expose à l'Académie Royale de Londres en 1773 et ouvre un atelier cette même année. Il y reste actif jusqu'en 1813. Grâce à son « livre de bord » que ses descendants détiennent encore à l'heure actuelle, nous connaissons le nom de ses sœurs, l'état complet de ses œuvres ainsi que le prix payé pour chacune d'elles. Nous savons qu'il a peint 4853 miniatures en trente-neuf années. Son activité lui procure un revenu confortable de 1200 Livres par an. Engleheart réside dans le quartier de Mayfair, très exactement à Hertford Street, jusqu'à sa retraite.

Il décède à Blackheath, commune libre du sud-est de Londres, le 21 mars 1829. Il est enterré à l'église de Kew, ville où il est né.

George Engleheart recrute sa clientèle parmi les aristocrates et la plupart des courtisans de la cour d'Angleterre. Il peint vingt-cinq fois le portrait de George III d'Angleterre. Il a également reproduit maintes miniatures exécutées par Sir Joshua Reynolds dont c'est, parfois, le seul témoignage qui nous reste pour certaines de ses œuvres.

George Engleheart forma son neveu, John Cox Dillman Engleheart, à la peinture en miniature.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Miniatures: Dictionnary and guide, Daphne Foskett, Woodbridge, 1987
  • George Engleheart 1750-1829 Miniature Painter to George III, G.C. Williamson et H.L.D. Engleheart, (1902), AppendixI, page 98.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Robert Gibbons, 3ème fils de Sir Gibbons et de Martha Gibbons (elle-même fille du révérend Dr. Scaven Kenwick), est un membre du Conseil des îles Barbades. Il épousera Margaret, fille de P. Crooken des Barbades
  2. Williamson/Engleheart (cit.)rapportent que Robert Gibbons posa pour Engleheart en 1789
  3. Williamson/Engleheart (cit.) rapportent qu'il existe le portrait d'une certaine « Lady » Gibbons peint en 1789 et un autre d'une « Mademoiselle » Gibbons peint en 1807