George Dyson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dyson (homonymie).

Sir George Dyson est un organiste et compositeur anglais renommé, né à Halifax le 28 mai 1883 et mort à Winchester le 28 septembre 1964.

Le physicien Freeman Dyson est son fils.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille peu fortunée, son père était forgeron, il obtint deux bourses d’études pour étudier l’orgue et la composition au RCM (Royal College of Music) à Londres. En 1904 il remportait la bourse Mendelssohn, ce qui lui permit de séjourner en Italie et de passer par Vienne et Berlin. À son retour il travailla pendant trente ans comme professeur de musique dans différentes écoles avant d’être nommé directeur du RCM à la tête duquel il resta jusqu'en 1942.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Avant la guerre de 1914 il commença à se faire connaître par ses trois rhapsodies pour quatuor à cordes. Entre les deux guerres il fut surtout célèbre grâce à sa musique chorale, d’abord de la musique d’église, puis des œuvres pour chœur et orchestre.

Peu avant la Seconde Guerre de 1939-1945 il écrivit une symphonie en sol majeur et un concerto pour violon.

Il continua à écrire encore après avoir quitté ses fonctions au Royal College of Music : «Sweet Thames Run Softly», «Agincourt», «A Christmas Garland»...

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. London Gazette : n° 35087, p. 1152, 25-02-1941
  2. London Gazette : n° 39777, p. 905, 13-02-1953

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]