George David Birkhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec son fils, le mathématicien Garrett Birkhoff
George David Birkhoff.

George David Birkhoff (né le à Overisel, dans le Michigan – mort le à Cambridge) est un mathématicien américain dont les travaux eurent une portée considérable, et en particulier, en systèmes dynamiques différentiables, en théorie ergodique.

Vie[modifier | modifier le code]

Ses parents sont David Birkhoff et Jane Gertrude Droppers. George Birkhoff obtient ses premiers résultats en théorie des nombres, à peine âgé de 18 ans, à la sortie du Lewis Institute, aujourd'hui Illinois Institute of Technology. En 1902, il entre à l'université de Chicago, avant d'être accepté à Harvard l'année suivante.

Il retourne à Chicago pour y effectuer sa thèse sous la direction d'Eliakim Hastings Moore. Mais ses recherches sont influencées par la lecture des œuvres du mathématicien français Henri Poincaré.

Marié en 1908, père de trois enfants, il est promu professeur à Harvard en 1919 et devient doyen de la faculté des sciences en 1936. Il a dirigé plus de quarante thèses[1], dont celles de Robert Daniel Carmichael, Marston Morse et Hassler Whitney.

Bien que chercheur de premier plan et professeur talentueux, il est connu aussi pour son antisémitisme que ses collègues ne manquent pas de dénoncer[2].

Recherche[modifier | modifier le code]

Birkhoff a apporté de nombreuses contributions en mathématiques, aussi bien en analyse qu'en systèmes dynamiques ou encore en théorie de la mesure. Parmi ces contributions :

Ces deux théorèmes ont gardé une importance de premier rang.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Relativity and Modern Physics (1923)
  • Dynamical Systems (1928)
  • Aesthetic Measure (1933)
  • Basic Geometry (1941)

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) George David Birkhoff sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. Voir en particulier (en) Norbert Wiener, I am a Mathematician, MIT Press, 1956, p. 28.

Articles connexes[modifier | modifier le code]