George Chapman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapman.

George Chapman

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

George Chapman

Activités Dramaturge
Poète
Traducteur
Naissance vers 1559
Hitchin, Hertfordshire, (Angleterre)
Décès 12 mai 1634
Londres, (Angleterre)
Langue d'écriture Anglais
Mouvement Théâtre élisabéthain
Genres Comédie des humeurs
Tragédies
Poésie
Traduction

George Chapman (Hitchin, vers 1559 - 12 mai 1634) est un poète et dramaturge anglais. Érudit, connaissant le grec et le latin, il traduit l'Iliade (en 1609), puis l'Odyssée (en 1615) en vers anglais. On prétend que Alexander Pope a fait de cette traduction un plus grand usage qu'il ne l'a avoué.

Ce dramaturge, qui a laissé 17 pièces de théâtre encore jouées aujourd'hui, est lié en son temps à William Shakespeare, Edmund Spencer et Ben Jonson. Avec ce dernier, il est considéré comme le créateur de la comédie des humeurs, notamment avec la pièce An Humorous Day's Mirth, écrite en 1597 et publiée en 1599. Également auteur tragédies, Chapman choisit souvent comme protagoniste principal un personnage de l'histoire de France, notamment dans Bussy D'Ambois (1607), la seule pièce de Chapman a avoir été traduite en français sous le titre Bussy d'Amboise[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédies[modifier | modifier le code]

  • The Blind Beggar of Alexandria (1596-1598)
  • An Humorous Day's Mirth (1597-1599)
  • All Fools (1605)
  • Monsieur D'Olive (1605-1606)
  • The Gentleman Usher (1606)
  • May Day (1611)
  • The Widow's Tears (1612)

Tragédies[modifier | modifier le code]

  • Bussy D'Ambois (1607) (Titre français : Bussy d'Amboise)
  • The Conspiracy and Tragedy of Charles, Duke of Byron (1608)
  • The Revenge of Bussy D'Ambois (1613)
  • The Tragedy of Chabot, Admiral of France (date de rédaction inconnue, publiée en 1639)

Masques et autres pièces[modifier | modifier le code]

  • The Memorable Masque of the Middle Temple and Lincoln's Inn (1613), œuvre perdue
  • The Masque of the Twelve Months (1619), œuvre d'authenticité discutée et publiée en 1848 sans nom d'auteur
  • Sir Giles Goosecap (s.d.)
  • The Disguises (s.d.), œuvre d'authenticité douteuse, publiée de façon anonyme et écrite probablement en collaboration à l'instar des pièces suivantes : Two Wise Men And All The Rest Fools, The Fountain Of New Fashions et The Second Maiden's Tragedy.
  • Christianetta (1640), œuvre perdue écrite en collaboration avec Richard Brome
  • The Fatal Love and A Yorkshire Gentlewoman And Her Son (1660), œuvre perdue

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bussy d'Amboise, traduit par Jean Jacquot, Paris, Éditions Montaigne, collection bilingue des classiques étrangers, 1960.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.