George Auriol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auriol.
Le Premier Livre de Georges Auriol

George Auriol, de son vrai nom Jean-Georges Huyot, né le 26 avril 1863 à Beauvais et décédé le 3 février 1938 à Paris, fut un artiste complet qui exerça les métiers de poète, chansonnier, peintre, graphiste et créateur de caractères typographiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Beauvais le 26 avril 1863, Jean-Georges Huyot fait ses débuts publics en 1885, à l'âge de 22 ans comme secrétaire de la rédaction du Chat noir, journal satirique portant le même nom qu'un cabaret populaire de Montmartre. Il a d'ailleurs lui-même composé plusieurs chansons dont la plus célèbre fut la romance intitulée « Quand les lilas refleuriront ».

En 1902, cet illustrateur (il travailla pour Larousse et Hachette) doublé d'un lettreur doué, se lance dans la typographie et crée plusieurs caractères d'imprimerie d'inspiration Art nouveau dont celle qui porte son nom et dont Hector Guimard s'inspira pour le lettrage des stations du métro parisien, l'auriol.

Il collabora avec la Fonderie G. Peignot et Fils pour qui il créa les polices de caractères suivantes : la Française-légère, la Française-allongée, l'Auriol-labeur, l'Auriol-champlevé et le Robur. Il est également l'auteur de trois livres consacrés aux cachets et aux monogrammes.

Il finira sa carrière comme professeur de dessin à l'École Estienne à partir de 1924 avant de s'éteindre à Paris le 3 février 1938, à l'âge de 75 ans. Il est enterré au cimetière de Pantin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Auriol, une police d'écriture de son invention

Liens externes[modifier | modifier le code]