George Andrews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andrews.

George Andrews

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

George Andrews en 2009

Naissance 4 décembre 1938 (75 ans)
Salem, Oregon (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Champs Mathématiques (théorie des nombres, théorie des partitions)
Institutions Université d'État de Pennsylvanie
Diplôme Université d'État de Pennsylvanie
Directeur de thèse Hans Rademacher
Renommé pour Number Theory (Dover, 1994)
The Theory of Partitions (CUP, 1998)
Distinctions Membre de la National Academy of Sciences
Membre de l'American Academy of Arts and Sciences
Fellow de l'American Mathematical Society

George Eyre Andrews (4 décembre 1938 à Salem, Oregon) est un mathématicien américain, spécialisé en analyse, combinatoire et théorie des nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'université d'État de l'Oregon (B.S.[1] et M.A.[2] en 1960), George Andrews a soutenu sa thèse (Ph.D.) en 1964 sous la direction de Hans Rademacher à l'université d'État de Pennsylvanie. Toute sa carrière d'enseignant s'est déroulée depuis dans cette même université, où il est devenu professeur en 1970, puis « Evan Pugh (en) Professor »[3] de mathématiques en 1981. Dans le même temps, il a été professeur associé ou invité en de nombreuses universités d'Amérique du Nord et d'Europe, ainsi que d'Australie, Nouvelle-Zélande et Afrique du Sud[4].

George Andrews a publié plusieurs monographies[5] et plus de 250 articles de recherche et de vulgarisation sur les q-séries, les fonctions spéciales, la combinatoire et leurs applications. Il est considéré comme le premier expert mondial en théorie des partitions ; son livre The Theory of Partitions est l'ouvrage de référence sur le sujet. En marge de ses travaux de recherche personnels, on lui doit en 1976 la découverte du « carnet perdu » (Lost Notebook (en)) de Ramanujan, à la bibliothèque de Trinity College. Très concerné par les questions de pédagogie des mathématiques, George Andrews a également publié sur ce sujet des articles où il exprime ses critiques envers les tendances actuelles de l'enseignement[6].

Membre de l'Académie nationale des sciences des États-Unis et de l'Académie américaine des arts et des sciences, George Andrews a été président de la Société mathématique américaine[7], dont il est fellow[8] depuis 2012. Il est également honoré par de nombreux établissements universitaires dans le monde[9].

Éléments de bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bachelor of Science, diplôme universitaire US équivalent à la licence française.
  2. Master of Arts, diplôme universitaire de spécialisation aux USA.
  3. Titre honorifique décerné par l'université d'État de Pennsylvanie, ainsi nommé en hommage à son premier président.
  4. Dans le monde francophone, il a en particulier été professeur invité de l'université de Strasbourg en 1983.
  5. Liste exhaustive sur sa page personnelle.
  6. http://www.personal.psu.edu/gea1/education.html.
  7. Curieusement, la page personnelle de George Andrew mentionne 2007 comme année de son élection, alors que le site de l'AMS situe sa présidence durant les années 2009-2010.
  8. Définition du fellowship de l'AMS.
  9. La liste de ses titres honorifiques est disponible sur sa page personnelle à l'université d'État de Pennsylvanie.

Liens externes[modifier | modifier le code]