George-Édouard Desbarats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George-Édouard Desbarats

Description de l'image  George-Édouard Desbarats.jpg.
Nom de naissance George-Édouard-Amable
Alias
George Edward[1]
Naissance 5 avril 1838
Québec, Québec
Décès 18 février 1893 (à 54 ans)
Ottawa, Ontario[N 1]
Nationalité Canadien
Pays de résidence Drapeau du Canada Canada
Profession Inventeur, imprimeur

George-Édouard-Amable Desbarats (Québec5 avril 1838Ottawa18 février 1893), est un influent inventeur et imprimeur canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Québec, il étudie au Collège Holy Cross de Worcester dans le Massachusetts en 1846 et à l'Université Laval où il étudie le droit. Nommé au Barreau du Bas-Canada en 1859[2], il épouse la fille aînée du sénateur Joseph-Noël Bossé (en) en 1860.

Carrière d'imprimeur[modifier | modifier le code]

La première similigravure. Le prince Arthur William, duc de Connaught et Strathearn.
Parue dans le Canadian Illustrated News, le 24 octobre 1869

Durant les années 1860, il s'associe avec son père à l'inventeur William Augustus Leggo pour fonder la William A. Leggo Company. En 1864, après la mort de son père, il devient avec Leggo les seuls associés de la compagnie. C'est avec Leggo qu'il invente le procédé de similigravure qu’il appelle « photographie grenée » (granulate photography) : un procédé photographique permettant d'obtenir une reproduction d'un document en demi-teinte[3].

Après avoir accepté l'offre du premier ministre John A. Macdonald de devenir premier imprimeur officiel du Canada, il aide financièrement son associé à concevoir et utiliser les procédés de leggotypie (cliché au trait par photogravure)et de photographie grenée. De ce soutien naîtra le Canadian Illustrated News en 1869[4]. Il s'agit alors du premier périodique qui utilise la similigravure plutôt que d'avoir recours à des gravures faites à la main[3]. Un an plus tard, le 1er janvier 1870, on sortira L'Opinion publique[5], sur la même formule que le Canadian Illustrated News. Ensemble, ces deux journaux publieront plus de 15 000 images[3],[6] de personnalités, de lieux ou d'événements. Le Canadian Ilustrated News et L'Opinion publique seront publiés jusqu'à la fin décembre 1883[5],[7]. En 1873, Desbarats fonde le Daily Graphic (en) dans la ville de New York[3]. Il s'agit du premier quotidien publiant des photographies. Il fonde également d'autres périodiques canadiens tels que le Dominion Illustrated, le Canadian Patent Office Record et le Mechanic's Magazine[4].

Desbarats meurt en 1893.



Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources parlent de Montréal plutôt qu'Ottawa, mais la date ne varie pas

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie », sur Dictionnaire Biographique du Canada en ligne,‎ 2000
  2. « Les brevets d'invention et l'innovation au Canada », sur Bibliothèque et Archives Canada
  3. a, b, c et d Michel Veyron, Dictionnaire canadien des noms propres, Louiseville (Québec), Larousse,‎ 1989, 764 p. (ISBN 2-920318-06-3), p. 197-198
  4. a et b Donald J.C. Phillipson, « Debarats, Georges-Édouard », sur L'Encyclopédie canadienne (consulté le 10 avril 2011)
  5. a et b « L'Opinion publique », sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec (consulté le 10 avril 2011)
  6. « Canadian Illustrated News :Les nouvelles en images : 1869-1883 », sur Bibliothèques et Archives Canada,‎ 3 avril 2007 (consulté le 4 avril 2010)
  7. « Canadian illustrated news », sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec (consulté le 10 avril 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :