Holtzbrinck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
logo
Logo de Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck GmbH
Repères historiques
Création 1948
Fondateur(s) Georg von Holtzbrinck
Fiche d’identité
Forme juridique Autre SA à conseil d'administration
Statut Groupe d'édition
Siège social Stuttgart
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Direction Stefan von Holtzbrinck
Spécialité(s) Livres, Multimédia
Langue(s) de
publication
Allemand, Anglais
Filiale(s) Macmillan Publishers, Rowohlt, Nature Publishing Group
Effectif 16 460 (2009)
Site officiel www.holtzbrinck.com
Données financières
Chiffre d’affaires en diminution 1719 millions d' (2013)[1]
Principaux concurrents
Bertelsmann, McGraw-Hill

Georg von Holtzbrinck Publishing Group ou Holtzbrinck est le nom international de l'entreprise allemande Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck GmbH classée parmi les 10 plus grands groupes éditoriaux mondiaux. Organisée en holding, on y compte des supports de presse comme Die Zeit ou Nature, et des maison d'éditions comme Macmillan Publishers.

Un passé embarrassant[modifier | modifier le code]

En 1931, le futur fondateur du groupe, Georg von Holtzbrinck (1909-1983), ralliait l'Union des étudiants nationaux-socialistes allemands puis en 1933 le Parti national-socialiste des travailleurs allemands sous le n°2 126 353[2].

Entre temps, il travailla pour la Bibliothek der Unterhaltung und des Wissens der Union Deutsche Verlagsgesellschaft (Stuttgart) aux côtés de son compagnon de longue date, August-Wilhelm Schlösser, représentant de l'Union Deutsche Verlagsgesellschaft (UDV), ce qui leur permet de prendre en charge le service abonnement et la publicité des nombreux supports de presse nazis édités par le biais de Philipp Bouhler et le Deutsche Arbeitsfront (30 millions d'exemplaires).

Le 1er mars 1943, il est enrôlé dans l'armée, et est fait prisonnier de guerre en 1945. Relâché à cause d'un ulcère, il est interdit de travail. En 1948, son épouse, Addy (née Griesenbeck, 1913-2005), obtient des autorités de dénazification la permission d'éditer des cartes postales en couleurs. Dans la foulée, elle crée les éditions Deutscher Bücherbund mais doit payer une amende de 1 200 marks pour faits de collaboration avec l'ancien régime. Georg s'en défendra plus tard en disant que sans adhésion au Parti nazi, il n'aurait pu travailler. De fait, en 1943, il n'échappait point au front russe.

Plus tard, des éditeurs comme S. Fischer Verlag et Farrar, Straus and Giroux saluèrent en lui un ami des juifs[3]. Par ailleurs, il fut proche de Teddy Kollek, l'ancien maire de Jérusalem, contribuant à la Jerusalem Foundation (הקרן לירושלים).

Constitution du Groupe[modifier | modifier le code]

En 1948, Georg et Addy lancent un club du livre par abonnement qui connaît une croissance rapide grâce à la vente par correspondance. Dans les années 1960, les prestigieuses maisons d'éditions allemandes Rowohlt et S. Fischer Verlag passent dans son giron. En 1985, Holtzbrinck acquiert la branche livre de Holt, Rinehart and Winston, la rebaptisant The Henry Holt Book Company. L'année suivante, The Scientific American Magazine intègre le groupe pour 52,6 millions de dollars. En 1994, Holtzbrinck poursuit son expansion américaine en acquérant une majorité des parts de l'éditeur Farrar, Straus & Giroux auprès de Roger W. Straus. En 1995, il rachète 70 % des parts à la famille qui possède The Macmillan Group, l'une des plus anciennes maisons d'édition britanniques, avant d'en prendre totalement le contrôle en 1999.

En 2005, le groupe se lance sur le marché du livre numérique et en janvier 2007 il acquiert également le site StudiVZ, leader allemand du réseau social.

Holtzbrinck réalise un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros dont 49 % en Allemagne et 23 % aux États-Unis. En 2005, les bénéfices avant impôt se montaient à 142 millions d'euros pour un effectif de près de 15 000 employés. En 2010, il fait partie des dix plus grands groupes éditoriaux mondiaux.

Le président du groupe est Stefan von Holtzbrinck, qui est le fils de Georg.

Filiales[modifier | modifier le code]

En Allemagne :

Aux États-Unis :

En Grande-Bretagne :

En Inde :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.holtzbrinck.com/
  2. (de) Thomas Schuler : "Ein Onkel in der SS. Belege opportunistischen Verhaltens" in : Süddeutsche Zeitung 30 janv. 2009, p. 15.
  3. (de) Thomas Garke-Rothbart : „... für unseren Betrieb lebensnotwendig ...“, Georg von Holtzbrinck als Verlagsunternehmer im Dritten Reich, Munich, Saur, 2008 - ISBN 978-3-598-24906-8
  4. Holding familiale avec participation à hauteur de 50 %.