Georg von Boeselager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boeselager.
Georg von Boeselager
Naissance 25 août 1915
Kassel, Royaume de Prusse
Décès 29 août 1944 (à 29 ans)
Łomża
Allégeance Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Heer
Grade Oberst der Kavallerie
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et épées
Famille Philipp von Boeselager (frère)

Le baron Georg von Bœselager né à Kassel, Royaume de Prusse le 25 août 1915 - mort à Łomża le 29 août 1944 était un colonel de Cavalerie allemand (Oberst der Kavallerie) au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut un opposant au régime nazi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit le 25 août 1915 près de Bonn en Allemagne, et était le frère ainé de Philipp von Boeselager.

En 1943, il est envoyé en Roumanie, alliée de l'Allemagne, pour former l'armée, avant d'être rappelé sur le front russe, sous le commandement du maréchal von Kluge.

Il faisait partie du groupe Tesckow, qui tenta à plusieurs reprises d'assassiner Hitler. Lui-même avait proposé de prendre la Tanière du loup d'assaut, mais l'idée fut abandonnée à cause des trop nombreuses victimes collatérales que cette action aurait entraînée.

Il fut tué le 29 août 1944 à la frontière de la Prusse orientale, sur la rivière Bug, lorsque sa voiture fut la cible d'un mortier ennemi, sans que sa participation au complot ne soit découverte.

Près de 2 mois après sa mort, le 28 novembre 1944, il fut décoré de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives. Seuls 154 soldats se sont vu remettre cette décoration. Il fut le 114e d'entre eux.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  • Freiherr est un titre, traduit comme Baron, et non un prénom. La forme féminine de ce titre est Freifrau et Freiin.

Références[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notices d’autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Gemeinsame Normdatei
  • (de) Walther-Peer Fellgiebel, Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes, 1939-1945 : die Inhaber der höchsten Auszeichnung des Zweiten Weltkrieges aller Wehrmachtteile, Friedberg/H, Podzun-Pallas,‎ 1986 (ISBN 3-7909-0284-5)
  • (en) Peter Hoffman (trad. Richard Barry), The History of the German Resistance, 1939-1945, Cambridge, MA, MIT Press,‎ 1977, « 31 », p. 276
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Die Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
  • (en) Fabian von Schlabrendorff et John J. McCloy (trad. Hilda Simon), The Secret War against Hitler, New York, Toronto, London, Pitman,‎ 1965
  • (en) Eberhard Zeller (trad. Oswald Wolff), The Flame of Freedom: The German Struggle against Hitler, Coral Gables, Florida, University of Miami Press,‎ 1969
  • (de) Helden der Wehrmacht : [unsterbliche deutsche Soldaten, München, FZ-Verl,‎ 2000 (ISBN 3-924309-53-1).

Lien externe[modifier | modifier le code]