Georg Friedrich Grotefend

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georg Friedrich Grotefend

Georg Friedrich Grotefend (9 juin 1775 à Hannoversch Münden - 15 décembre 1853 à Hanovre) est un philologue allemand, spécialiste de l'antiquité. Il fut à l'origine du déchiffrement de l'écriture cunéiforme.

Grotefend fit ses études de philologie à l'université de Göttingen. En 1797, il devint un collaborateur de l'école municipale de Hannoversch Münden et en 1803 Prorektor de cette école. Il fut ensuite nommé Konrektor au lycée Lessing de Francfort-sur-le-Main et enfin directeur du lycée de Hanovre en 1821.

En 1802, il réussit, en l'espace de quelques semaines seulement, à déchiffrer l'inscription perse de Behistun découverte et copiée en 1621. Au départ, il s'agissait d'un pari, dans lequel il prétendait qu'il était possible de déchiffrer un système d'écriture entièrement inconnu sans aide extérieure. Son plus grand mérite fut de déchiffrer l'inscription cunéiforme de Persépolis que Carsten Niebuhr avait copiée à Ninive lors de son grand voyage en Arabie. Suivirent ensuite les écritures cunéiformes babylonienne et assyrienne.

En tant que professeur de grec ancien, Grotefend connaissait les noms des rois perses. Il réussit à identifier 10 signes de l'écriture cunéiforme perse en se basant sur les formes des noms telles qu'elles étaient transcrites dans l'Avesta. Il constata tout d'abord que les noms des rois indiqués dans le texte en sa possession ne pouvaient être ni Cyrus ni Cambyse, car les deux commencent par le même son k, alors que le premier des signes était chaque fois différent. Il ne pouvait pas non plus s'agir de Cyrus ni d'Artaxerxès, car le premier était trop court et le second trop long. Il ne restait donc que Darius et Xerxès Ier. Ceci était par ailleurs corrélé par le fait que sur l'inscription, le fils avait le titre de roi, mais pas le père.

Georg Friedrich Grotefend prit sa retraite en 1849 et mourut en 1853 à Hanovre. Sa tombe est située dans le cimetière de la 'Marienstraße à Hanovre.

Le lycée Grotefend-Gymnasium de Hann-Münden de sa ville natale porte son nom depuis 1976.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Anfangsgründe der deutschen Prosodie (Gießen, 1815)
  • Lateinische Grammatik (Frankfurt am Main, 1823 - 1824)
  • Neue Beiträge zur Erläuterung der persepolitanischen Keilschrift (Hannover, 1837)
  • Rudimenta linguae umbricae Hannover, 1835-1838)
  • Rudimentae linguae oscae (Hannover, 1839)
  • Zur Geschichte und Geschichte von Altitalien (Hannover, 1840-1842)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :