Geoffroy II de Vendôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Geoffroy III de Preuilly, dit Jourdain, seigneur de Preuilly (1067-1102), est connu également sous le nom de (Geoffroy II de Vendôme) (1085-1102), comte de Vendôme . Il est le fils de Geoffroy II Martel, seigneur de Preuilly, et d'Almodis, dite de Blois.

Il devient comte de Vendôme à la mort de son beau-frère Bouchard III. Il prend part au conflit qui opposa les deux frères d'Anjou, Geoffroy III le Barbu et Foulque IV le Réchin. Soutenant d'abord Foulque, il inverse son alliance et est emprisonné par Lancelin de Beaugency et n'est libéré qu'en 1090, contre rançon. Comme ses prédécesseurs, il a des démêlés avec l'abbaye de la Trinité, conflit qui finit par causer son excommunication. En pénitence, il participe à la première Croisade. Il meurt selon certains en 1102, après avoir été fait prisonnier par les Arabes au siège d'Ascalon (1099). Selon d'autres sources, il serait mort à la bataille de Rames (Palestine) en 1103[1].

De son épouse Euphrosine de Nevers, comtesse de Vendôme, fille de Foulques "L'oison" de Nevers et de Perronnelle du Maine (Dynasties) (fille de Lancelin II du Maine (Dynasties), seigneur de Beaugency) il eut :


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la Société archéologique de Touraine, 1855, Tome 4, p. 222