Geoffroi de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Geoffroi de Paris est un clerc à la chancellerie des rois de France, qui vécut au tournant du XIIIe siècle et du XIVe siècle. Il est mort vers 1320.

On lui attribue notamment une chronique métrique de Philippe le Bel ou Chronique rimée de Geoffroi de Paris en près de 8 000 vers, ainsi que d'autres poèmes historiques plus courts, et plusieurs dits en français et en latin.

La Chronique métrique, en près de 8 000 vers, porte sur l'histoire de la royauté française et ses relations avec la papauté, la Flandre et l'Empire, entre 1300 et 1316, faits dont l'auteur a été personnellement le témoin. Il y déplore notamment l'exil des Juifs expulsés de France par Philippe le Bel en 1306 :

L’an mil trois cens six, en cel an
Furent les juifs pris à pan:
De ce ne fas-je mie doute,
Faus Juis qui ne voient goute
En nostre loi chretiennée
Furent pris, à une jornée,
Droit le jor de la Magdelaine[1]
Mainte grant prison en fu plaine.

Je dis seignors, comment qu’il aille,
Que l’intencion en fu bonne,
Mès pire en es mainte personne
Qui devenu est usurier,
Et en sera ça en arrièr
Trop plus assez qu’estre ne sceut
Dont tout povre gent se deut;
Car Juifs furent débonnères
Trop plus en fesant telz affaires
Que ne furent ore chrestien[2]


Liens externes[modifier | modifier le code]

bibliographie

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le jour de la sainte Madeleine correspond au 22 juillet 1306 soit le 10 Ab 5066 du calendrier juif.
  2. Gérard Nahon, « L’expulsion des juifs par Philippe le Bel », sur Ministère de la Culture