Geoffrey de Vinsauf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Geoffrey de Vinsauf, ou encore Galfridus de Vinosalvo, surnommé aussi "Anglicus", est un poète et un écrivain anglais vivant entre la seconde moitié du XIIe siècle et la première moitié du XIIIe siècle.

Graesse lui attribue le Traité du Vin (premier livre imprimé sur le sujet). On ne connaît presque rien de sa biographie, si ce n'est qu'il fut un loyal sujet du roi Richard Ier, qu'il avait visité la France et l'Italie et qu'à Rome il fut fort bien traité par Innocent III.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Tractacus de vino et ejus proprietate. Rome, Johann Besicken et Sigismundus Mayer, vers 1495. Il s'agit du premier livre imprimé sur le vin. Pour les bibliographes - le débat reste ouvert - il serait le second, le traité de Arnauld de Villeneuve Liber de Vinis l'ayant précédé de peu. C'est un traité en 21 chapitres (ou plutôt articles) donnant des règles et préceptes de vinification : vendanges, préparation des tonneaux, le moût, le vin contient-il de l'eau ? -, est-ce que les vins se gâtent ? - le goût des vins, le vieillissement - guérir un vin malade - du vin qui tourne en vinaigre - des vins légers, etc. Le dernier chapitre est un petit traité du vinaigre.
  • Traité du vin et des propriétés d'icelui (de vino et ejus proprietate, Fac-similé du texte latin de 1480 et traduction d'André Berry, Paris, Éditions de la Tournelle, 1939. Reproduction d'une édition incunable de l'ouvrage. La préface précise que, selon André-Louis Simon, le texte serait de Philippe Beroalde. Il est aussi l'auteur de l'important Poetria nova, édité par E. Faral.