Geoffrey Robertson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Geoffrey Robertson à Brisbane, 2009.

Geoffrey Ronald Robertson né en 1946 à Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, Australie, est un avocat (il a le titre de Conseil de la Reine ou QC en abrégé), spécialiste des droits de l'homme, universitaire, auteur et animateur[1]. Il a la double nationalité australienne et britannique.

Avocat, il a fait campagne pour des droits de l'homme à travers le monde. Il a poursuivi des chefs d'État et défendus des hommes condamnés à mort; en plus, il a défendu Salman Rushdie et Johnny Rotten et aussi des poseurs de bombes de l'IRA[2]. Il a plaidé dans des cas de libertés civiles devant la Cour européenne des droits de l'homme et devant d'autres cours. Il a siégé à la cour spéciale de l'ONU pour le Sierra Leone jusqu'en 2007[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Case of the Pope: Vatican Accountability for Human Rights Abuse, Penguin, 2010, ISBN 978-0-241-95384-6
  • The Statute of Liberty, Vintage Books Australia, March 2009, ISBN 9781741666823
  • Media Law (with Andrew Nicol QC), Sweet and Maxwell, fifth edition, 2008
  • The Tyrannicide Brief, Chatto & Windus, 2005
  • Crimes Against Humanity — The Struggle for Global Justice, Alan Lane, 1999; revised 2002 (Penguin paperback) and 2006
  • The Justice Game, 1998 Chatto; Viking edition 1999
  • Freedom the Individual and the Law, Penguin, 1993 (7th ed)
  • Geoffrey Robertson's Hypotheticals — A New Collection, ABC, 1991
  • Does Dracula Have Aids?, Angus and Robertson, 1987
  • Geoffrey Robertson's Hypotheticals, Angus and Robertson, 1986
  • People Against the Press, Quartet, 1983
  • Obscenity, Wiedenfeld and Nicolson, 1979
  • Reluctant Judas, Temple-Smith, 1976

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]