Geoffrey Howe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Howe.
Geoffrey Howe
Image illustrative de l'article Geoffrey Howe
Fonctions
Vice-Premier ministre

(&&&&&&&&&&&&04651 an, 3 mois et 7 jours)
Premier ministre Margaret Thatcher
Prédécesseur William Stephen Whitelaw
Successeur Michael Heseltine
Leader de la Chambre des Communes
Lord Président du Conseil

(&&&&&&&&&&&&04651 an, 3 mois et 7 jours)
Premier ministre Margaret Thatcher
Prédécesseur John Wakeham
Successeur John MacGregor
Secrétaire d'État des Affaires étrangères et du Commonwealth

(&&&&&&&&&&&022356 ans, 1 mois et 13 jours)
Premier ministre Margaret Thatcher
Prédécesseur Francis Pym
Successeur John Major
Chancelier de l'Échiquier

(&&&&&&&&&&&014994 ans, 1 mois et 7 jours)
Premier ministre Margaret Thatcher
Prédécesseur Denis Healey
Successeur Nigel Lawson
Chancelier de l'Échiquier du cabinet fantôme

(&&&&&&&&&&&015434 ans, 2 mois et 23 jours)
Premier ministre Margaret Thatcher
Prédécesseur Robert Carr
Successeur Denis Healey
Avocat général pour l'Angleterre et le pays de Galles

(&&&&&&&&&&&&08662 ans, 4 mois et 12 jours)
Premier ministre Edward Heath
Prédécesseur Sir Arthur Irvine
Successeur Sir Michael Havers
Membre du Parlement
pour East Surrey

(&&&&&&&&&&&0661518 ans, 1 mois et 11 jours)
Prédécesseur William Clark
Successeur Peter Ainsworth
Membre du Parlement
pour Reigate

(&&&&&&&&&&&013513 ans, 8 mois et 10 jours)
Prédécesseur John Vaughan-Morgan
Successeur George Gardiner
Membre du Parlement
pour Bebington

(&&&&&&&&&&&&05321 an, 5 mois et 16 jours)
Prédécesseur Hendrie Oakshott
Successeur Edwin Brooks
Biographie
Nom de naissance Richard Edward Geoffrey Howe
Date de naissance (87 ans)
Lieu de naissance Port Talbot
Nationalité Flag of the United Kingdom.svg Britannique
Parti politique Conservateur
Diplômé de Trinity Hall
de l’université de Cambridge
Profession Avocat

Richard Edward Geoffrey Howe, baron Howe d’Aberavon CH, QC, PC, connu de 1970 à 1992 comme Sir Geoffrey Howe, né le à Port Talbot, est un homme politique britannique membre du Parti conservateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Port Talbot dans le sud du Pays de Galles, Geoffrey Howe se donne des origines écossaises, corniques et galloises[1]. Fils d'un père solicitor, il fait ses études l'université de Winchester, puis étudie le droit à celle de Cambridge. À cette époque, il adhère au Bow Group (en), où se trouvent notamment Michael Heseltine et Michael Howard.

Geoffrey Howe a été l’un des principaux artisans de la politique économique de Margaret Thatcher, d’abord dans l’opposition, puis au gouvernement. Il a été le ministre le plus longtemps en fonction dans le gouvernement Thatcher, occupant successivement les fonctions de chancelier de l’Échiquier, de secrétaire aux Affaires étrangères, et enfin de leader de la Chambre des communes et vice-Premier ministre. Sa démission en novembre 1990 et sa sévère déclaration aux Communes contre la politique européenne de Margaret Thatcher ont provoqué une crise au sein du Parti conservateur qui s’est conclue par la chute de Thatcher elle-même trois semaines plus tard.

Le Très Honorable Geoffrey Howe a été membre du Parlement de 1964 à 1992, successivement pour les circonscriptions de Bebington, dans le Merseyside, puis de Reigate et enfin d’East Surrey, dans le Surrey. Après avoir quitté les Communes en 1992, il a été fait pair à vie avec le titre de « baron Howe d’Aberavon, de Tandridge dans le comté de Surrey », et siège à la Chambre des lords.

Il a été fait Membre de l'Ordre des compagnons d'honneur (CH) en 1996.

Le , peu de temps après l'annonce du décès de Margaret Thatcher, il revient sur son discours au moment de sa démission et minore son rôle dans la chute du défunt Premier ministre : « Je ne l'attaquais pas. J'expliquais les raisons de cette démission... ça n'avait pas une vocation d'attaque. ». À l'époque, compte tenu de la teneur du discours, le Daily Mail avait titré « Sir Geoffrey, l'assassin »[2].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Il est incarné par Anthony Stewart Head dans le film biographique La Dame de fer, apparaissant comme le vice-premier ministre de confiance et de loyauté de Margaret Thatcher, cristallisant parfois sur lui les coups d'humeurs et les remontrances, qui le poussent à lui présenter sa démission, et à faire son discours aux Communes.

Références[modifier | modifier le code]