Geoffrey Clough Ainsworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ainsworth.

Geoffrey Clough Ainsworth est un mycologue et un historien des sciences britannique, né le à Birmingham et mort le à Derby.

Il est le seul fils du révérent Percy Clough Ainsworth. Il fait ses études à Bath avant d’entrer à l’University College de Nottingham. En 1929, il est diplômé en pharmacie et commence alors à travailler sur la pathologie végétale à la station expérimentale de Rothamsted puis, à partir de 1931 et jusqu’en 1939, à la station de recherche de Cheshunt (en). Il obtient son titre de docteur à l’université de Londres en 1934 et fait paraître, en 1937, son premier livre intitulé The Plant Diseases of Great Britain.

Ainsworth se rapproche du département de mycologie des Jardins botaniques royaux de Kew. Il devient mycologue assistant en 1939. Avec Guy Richard Bisby (1889-1958), il s’attèle au Dictionary of the Fungi qui commence à paraître en 1943 et qui connaîtra de nombreuses rééditions. Le nombre de champignons estimés par Bisby et Ainsworth passe de 100 000 en 1943 à 260 000 en 1943.

Son salaire étant vraiment trop bas à Kew, Ainsworth prend la direction du département de mycologie des laboratoires de recherche physiologique Wellcome à Beckenham, dans le Kent. Il travaille alors sur les antibiotiques. À partir de 1947, il travaille à l'École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres. Ses espoirs de remplacer le directeur de l’école sont déçus parce qu’il n’est pas un médecin.

De 1948 à 1957, il donne des cours à l’université d'Exeter et fait paraître plusieurs livres : avec Kathleen Sampson The British Smut Fungi (1950) et Medical Mycology (1952). Ainsworth commence à s’intéresser à l’histoire des sciences et, avec Phyllis Margaret Stockdale (1927-1989), travaille spécialement sur la mycologie vétérinaire et médicale. Il organise le premier cours de mycologie vétérinaire pour les écoles vétérinaires de Grande-Bretagne. Il fonde en 1954 l'International Society for Human and Animal Mycology dont il assure le secrétariat jusqu’en 1966.

En 1957, il devient éditeur assistant à l’Institut mycologique du Commonwealth au Kew, puis en 1961, directeur assistant et, en 1964, directeur. Il prend sa retraite en 1968. À partir de 1965, il fait paraître The Fungi : an advanced treatise, d’abord avec A.S. Sussman puis avec Frederick Kroeber Sparrow (1903-1977). Ce projet rassemble 105 contributeurs. Il fait paraître, à la fin de sa vie, plusieurs ouvrages sur l’histoire de la mycologie : An Introduction to the History of Mycology (1976), An Introduction to the History of Plant Pathology (1981) et An Introduction to the History of Medical Mycology (1986). Il renonce à écrire un quatrième opus à cette série qui aurait été consacré à la mycologie industrielle. Il consacre aussi des articles sur les mycologues britanniques dans The Mycologist, une revue publiée par la Société mycologique britannique ainsi son Brief Biographies of British Mycologists (1996). Il occupe de nombreux postes au sein de la Société mycologique britannique et est membre de diverses sociétés savantes. Il reçoit un doctorat honoraire de l’Université d'Exeter en 1978, la médaille linnéenne en 1980 et d’autres honneurs.

Source[modifier | modifier le code]

  • David L. Hawksworth (2000). Geoffrey Clough Ainsworth (1905-1998): mycological scholar, campaigner, and visionary, Mycological Research, 104 (1) : 110-116.
  • John Webster (1999). Geoffrey Clough Ainsworth, 1905-1998. Mycologia, 91 (4) : 714-719.
Ainsw. est l’abréviation botanique officielle de Geoffrey Clough Ainsworth.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI