Gentilés en République française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gentilés de France)
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Gentilés.

Un gentilé (parfois appelé ethnonyme) est le nom donné aux habitants d'un lieu, un pays, un continent, une région, une province, etc.

En France, les gentilés des régions, départements et communes n'ont pas de statut officiel alors que le nom d'une commune ne peut être modifié que par décret et qu'il existe une procédure pour enregistrer un blason.

Éléments de dictionnaire de langues[modifier | modifier le code]

Les auteurs du Rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques prennent bien soin de préciser à propos de la suppression de circonflexes sur les i et u (§ II.4.b in fine) : « sur ce point comme sur les autres, aucune modification n’est apportée aux noms propres. On garde le circonflexe aussi dans les adjectifs issus de ces noms (exemples : Nîmes, nîmois.) ».

Néanmoins certaines municipalités et départements ont organisé des référendums locaux pour le choix d'un gentilé et des régions et départements ont publié des plaquettes contenant les gentilés de chacune des communes de la collectivité. Toutefois, les décisions prises par certaines collectivités territoriales n'ont aucune portée en droit, personne n'étant tenu d'utiliser l'appellation retenue.

Il n'existe, semble-t-il, aucune publication ni aucun site en ligne présentant un ensemble significatif de gentilés existant pour la France.

Les listes suivantes sont des listes de gentilés qui sont par définition à citer avec une majuscule au moins à l'initiale (comme il est fait de façon officielle pour les gentilés énumérés dans l'Arrêté du 4 novembre 1993 relatif à la terminologie des noms d'États et de capitales par exemple). Si une seule forme est citée ce sera alors le masculin pluriel (comme il est fait dans le Dictionnaire national des communes de France par exemple).

L'adjectif correspondant au gentilé est entièrement écrit avec des minuscules et, si une seule forme est indiquée, l'adjectif doit alors être cité au masculin singulier.

Toute ou partie des formes possibles seront citées de façon obligatoire en cas d'irrégularité ou de difficulté. Le nombre de formes possibles s'élevant à 12, selon les normes orthographiques imposées par la langue française[1] : on a par exemple pour la région Nord-Pas-de-Calais :

  • Nord-Pas-de-Calaisien, Nord-Pas-de-Calaisiens, Nord-Pas-de-Calaisienne, Nord-Pas-de-Calaisiennes : gentilé
  • nord-pas-de-calaisien, nord-pas-de-calaisiens, nord-pas-de-calaisienne, nord-pas-de-calaisiennes  : adjectif correspondant
  • Nord-pas-de-calaisien, Nord-pas-de-calaisiens, Nord-pas-de-calaisienne, Nord-pas-de-calaisiennes  : adjectif en tête de phrase ou de titre.

Gentilés des communes[modifier | modifier le code]

Cette liste alphabétique subdivisée en sous-listes (une pour chaque lettre initiale) pourra regrouper nombre de communes parmi les quelque 36 000 existantes. Pour chercher ou fournir un gentilé, celui de Pont-à-Mousson par exemple on pourra aussi se reporter à l'article consacré à la ville ou à d'éventuelles listes départementales (article Communes des Alpes-Maritimes par exemple). Cette liste peut comporter des lieux habités jouissant d'une notoriété certaine mais n'ayant pas le rang de commune. L'article initial détaché ne compte pas dans le classement alphabétique : Le Kremlin-Bicêtre est à chercher à Kremlin-Bicêtre (à la lettre K donc).

Gentilés des communes françaises par ordre alphabétique

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Gentilés des régions et départements métropolitains, collectivités et territoires d'outre-mer[modifier | modifier le code]

Si leurs gentilés sont parfois incertains c'est qu'ils sont relativement récents, la France ayant été découpée en départements en 1790 et les départements regroupés en régions en 1960.

On pourra consulter par ailleurs la liste compacte des noms des habitants des départements français ainsi que celle des noms des habitants des régions françaises.

Trois hydronymes ont une importance particulière dans la géographie administrative de la France :

  1. la Loire, en latin Liger, adjectif correspondant ligérien
  2. la Seine, en latin Sequana, adjectif correspondant séquanais
  3. le Rhône, en latin Rhodanus, adjectif correspondant rhodanien

La partie européenne de la République française (ou France métropolitaine) se divise en 22 régions (en y incluant la collectivité territoriale de Corse) qui se répartissent en 96 départements numérotés de 01 à 95, le numéro 20 étant remplacé par les repères 2A et 2B. Ses habitants peuvent être désignés de manière générique comme Métropolitains  :

L'outre-mer français comprend quatre Départements d'outre-mer (DOM), six Collectivités d'outre-mer (COM) habitées et une collectivité sui generis (la Nouvelle-Calédonie). Les Français d'outre-mer sont appelés de manière générique Ultramarins :

Régions naturelles[modifier | modifier le code]

Pour les régions historiques qui ne sont pas des régions naturelles, les anciens pays et provinces, voir à  : Noms des habitants des provinces de France.

Provinces historiques[modifier | modifier le code]

Voir à : Noms des habitants des provinces de France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.orthographe-recommandee.info/
  2. Dordogne sur habitants.fr
  3. Pyrénées-Atlantiques sur habitants.fr
  4. Ille-et-Vilaine sur habitants.fr
  5. Cher sur habitants.fr
  6. Gentilé fixé le 27 juin 2013« Nous sommes tous des Loirétains et Loirétaines ! »
  7. PETIT LAROUSSE 2009, Larousse,‎ 10 juillet 2009 (ISBN 9782035840714)
  8. Loire-Atlantique sur habitants.fr
  9. Maine-etLoire sur habitants.fr
  10. Article de Libération en date du 12 novembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Petit Larousse, dictionnaire à édition annuelle (ce qui permet de suivre l’évolution de l’usage). Le gentilés se trouvent pour l’essentiel en deuxième partie (celles des noms propres), dans les entrées dédiées aux toponymes, à proximité du nombre d’habitants.
  • Le Petit Robert des noms propres autre dictionnaire à édition annuelle. Les recherches s’y effectuent comme dans le Petit Larousse.
  • Le Petit Robert dictionnaire à édition annuelle. Le Petit Robert 2012 (édition des 60 ans), édité en 2011, 2837 pages (ISBN 978-2-84902-841-4) contient (pages 2769-2795) une « Liste des noms communs et des adjectifs correspondant aux noms propres de personnes et de lieux » suivie par une « Liste des noms propres de lieux et des nos d’habitants et adjectifs correspondants ».
  • Le Dictionnaire des appellations ethniques de la France et de ses colonies par André Rolland de Denus, 1889, Paris.
  • Le Dictionnaire national des communes de France, 1475 pages, 2001 (édition mise à jour au 1er juillet 2001 et conforme au recensement de 1999), éditions Albin Michel et éditions Berger-Levrault, ISBN 2-226-12163-3. Ce dictionnaire fournit de nombreux gentilés, toujours donnés au masculin pluriel et avec une majuscule : par exemple Brivistes pour les habitants de Brive-la-Gaillarde.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :