Gensei-Ryu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Gensei-Ryu est une version du karaté apparue au Japon au milieu du XXe siècle.

Les origines du Gensei-Ryu[modifier | modifier le code]

Ce style a été fondé au Japon vers la fin des années 1940, par Maître Seiken Shukumine (1925-2001), qui est né à Nago le 9 décembre 1925. C'est à l’âge de huit ans que Maître Shukumine commence à pratiquer le karaté dans son Okinawa natal, et sous la direction tout d'abord de Maître Anko Sadoyama (1890-?), puis de Maître Soko Kishimoto (1862-1945).

Le Gensei-ryu présente des similitudes avec le Shotokan, mais il s'en différencie en deux points importants : il réalise ses déplacements non sur le talon, mais essentiellement sur le "koshi" (mouvement partant de la hanche). Et les techniques de bras sont moins en "solidité" : on trouve par exemple un travail à base de coups "fouettés".
Quant au style Shito-Ryu, il s'en différencie fondamentalement par ses postures : celles du Gensei-Ryu sont beaucoup plus basses.

Histoire de la filiation du karaté Gensei Ryu[modifier | modifier le code]

Sokon Matsumura[modifier | modifier le code]

Le karaté Gensei Ryu trouve ses racines dans un karaté d'Okinawa appelé le Shuri-te. Le Shuri-te a été fondé par Sokon Matsumura (1809-1901). La plupart des karatés modernes ont un lien plus ou moins étroit avec Matsumura. Matsumura a enseigné à des personnes aussi célèbres qu'Itosu, Kyan, Asato et Funakoshi. Funakoshi a introduit le karaté au Japon au début des années 1920.

Sokon Matsumura a été élevé dans une famille noble de Shizoku. Cette famille était originaire de la ville d'Yamaga (île d'Okinawa). Devenu adulte, il a travaillé comme garde du corps pour les trois derniers régents des îles Ryūkyū. (Les îles Ryūkyū sont un groupe d'îles au sud du Japon, parmi lesquelles Okinawa est la plus grande.)

Durant sa vie, Matsumura a été deux fois en Chine pour y apprendre les arts martiaux chinois.

Soko Kishimoto[modifier | modifier le code]

Takemura a fait la connaissance de la famille Kishimoto dont, entre autres, Soko Kishimoto (1862-1945) qui est devenu le disciple de Takemura. Déjà jeune, Kishimoto avait du caractère et la volonté d'apprendre l'Okinawa-te (nom initial du karaté d'Okinawa). Outre l'Okinawa-te, il a aussi appris le Kobudo (entraînement avec armes); et en particulier le Sai (trident court) et le (baton long).

Kishimoto eut seulement huit étudiants durant toute sa vie, dont Seiken Shukumine, et est mort en 1945, pendant la bataille d'Okinawa.

Seiken Shukumine[modifier | modifier le code]

Seiken Shukumine est né en 1925 à Okinawa au Japon. Il a commencé à se former au karaté dès son enfance, sous la surveillance d'Anko Sadoyama. À 14 ans, il est devenu l'élève de Soko Kishimoto et l'est resté jusqu'à la mort de ce dernier.

Pendant la deuxième guerre mondiale, Shukumine a rejoint la division marine des corps japonais de kamikazes. Il a été formé comme pilote de "Kôryû" (sous-marin de poche). Il a survécu à la guerre, mais a retrouvé son maître mort et Okinawa anéanti par les bombes. À la suite de cela, il s'est retiré sur une île déserte et a commencé à mettre au point son karaté.
Celle-ci est une combinaison de techniques classiques pour former une version améliorée de l'Okinawa-te qu'il avait appris de Sadoyama et de Kishimoto.

En 1949, Shukumine a fait une démonstration publique de son karaté, pour la première fois, dans la ville d'Ito (Shizuoka-ken, Japon).

En 1953, Shukumine est instructeur des troupes de la base militaire de Tachikawa.

Au cours des années 1950, Shukumine a diffusé son karaté dans tout le Japon et il a appelé son style "Gensei-Ryu" (玄制流 玄Gen=univers, raison, sérénité ; 制Sei=règle, ordre, domination ; 流Ryu=école, style).

En 1964, Shukumine publie un livre : "Shin Karatedo Kyohan", qui décrit les techniques et la tactique du karaté Gensei Ryu. En même temps, Shukumine a fait évoluer son karaté Gensei Ryu vers une nouvelle école : le Taido.

En 1978, Il publie son deuxième ouvrage sur le karaté: "Karatedo tanren sankagetsu".

Dans les années 1960, le karaté Gensei Ryu a essaimé au-delà du Japon, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Inde, en Afrique et en Europe.

Le Gensei-Ryu en Europe du Sud[modifier | modifier le code]

Le représentant du style Gensei-Ryu pour l'Europe est le très honorable Sensei Isamu Fujita, 7e Dan, demeurant à Valence, en Espagne.
Le représentant pour la France est le très honorable Sensei Ao Chhouny, 5e dan, qui officie au dojo de Pélussin.

Liens externes[modifier | modifier le code]