Genre théâtral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le genre théâtral désigne à la fois un type de littérature et permet de classer les spectacles en fonction de leur style ou de leur appartenance à un mouvement artistique.


"un mariage à la mode": dans les vaudevilles, les personnages comme leurs mises en situation sont stéréotypées - représentation satirique sous forme de peinture rococo, de William Hogarth. Angleterre, années 1750

Dans le théâtre classique[modifier | modifier le code]

Caractéristiques des principaux genres classiques
Registres Origine des personnages Époque Exercice de la liberté Ton de la pièce Dénouement Réactions des spectateurs Exemple
Tragédie Haute noblesse Historique, antique ou biblique Fatalité Tendu Triste Pitié mais admiration Roméo et Juliette,Phèdre de Racine
Tragi-comédie Noblesse ou haute bourgeoisie (seconde moitié XVIe ‑ XVIIe siècle) Hasard, liberté Tendu Heureux Sympathie Le Cid de Corneille
Comédie d'intrigue Noblesse, bourgeoisie Contemporaine à celle de l'auteur Obstacles individuels Enlevé ou tendu Heureux Sympathie Les Fourberies de Scapin de Molière
Comédie de mœurs Bourgeoisie Contemporaine à celle de l'auteur Poids de la société Joyeux, parfois tendu Heureux Moquerie envers les ridiculisés Turcaret de Lesage
Comédie de caractère Bourgeoisie Contemporaine à celle de l'auteur Emprise du caractère Joyeux, parfois tendu Heureux Moquerie envers les ridiculisés Le Misanthrope de Molière
Farce Peuple Moyen Âge Obstacles légers Comique gestuel Heureux Rire La Farce de Maître Pathelin (vers 1457)

Les différents registres théâtraux[modifier | modifier le code]

Les mouvements dramatiques[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

La Règle des trois Unités[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Règle des trois unités.

Elle a été codifiée en 1636 par l'Académie Française, après les premières représentations du Cid par Corneille. Cette convention s'appuie sur le principe de vraisemblance ou une pièce de théâtre doit, au maximum, imiter l'action réelle.

  • L'unité de temps : idéalement une journée.
  • L'unité d'action : une seule action est possible si elle se passe pendant le cours d'une journée.
  • L'unité d'espace : le lieu où toutes les personnes doivent pouvoir se rencontrer dans une journée est souvent une "antichambre" ou un vestibule.