Gene Anthony Ray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ray.

Gene Anthony Ray

Naissance 24 mai 1962
Harlem, New York, NY, (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 14 novembre 2003 (à 41 ans)
New York, NY, (États-Unis)
Profession Acteur, chanteur et chorégraphe
Films notables Fame (1980)
Fame (série TV) (1982-1987)

Gene Anthony Ray, né le 24 mai 1962 et décédé le 14 novembre 2003, est un acteur et danseur américain. Il est surtout connu pour son rôle de Leroy Johnson dans le film Fame (1980) d’Alan Parker et la série dérivée de 1982 à 1987. Né à Harlem, New York, Gene grandi sur West 153rd Street. Ironie de l’histoire, il a fréquenté la New York High School of the Performing Arts dont est inspiré le film Fame, mais il fut remercié au bout d’un an, car comme le dira sa mère plus tard, « c’était un enfant trop sauvage pour une école aussi disciplinée ».

Gene a également étudié la danse au lycée Julia Richmond High School, où il auditionnera pour le chorégraphe Louis Falco de Fame. Tout comme son personnage dans Fame, malgré le peu de formation professionnelle, c’est son talent brut qui lui permettra de décrocher son rôle pour le film.

En dépit du succès du film, la série télé ne sera diffusée que deux saisons sur la chaîne NBC (1982-1983). Celle-ci sera ensuite produite par MGM Television pour le marché de la syndication (chaînes locales) exclusivement de 1983 à 1987. Gene Anthony Ray est également apparu au cinéma dans Out of Sync (1995), réalisation de sa partenaire dans Fame Debbie Allen et dans une comédie de Whoopi Goldberg, Eddie (1996).

Il a joué aussi dans le film de Gérard Vergès  : Vendredi ou la vie sauvage, d'après Michel Tournier, avec Michaël York dans le rôle de Robinson.

En 2001 Marco Papa, un artiste italien, se met à la recherche de Gene Anthony Ray, qui était entretemps rentré à New York chez sa mère, pour l’impliquer dans son projet artistique Dancing on the Verge, une recherche entre succès et échec. Il en découle une histoire poignante, un livre intitulé Dancing on the Verge, éditions Charta Art Books, où sculptures, vidéos et multimédia documentent et témoignent un parcours qui se termine à la mort de Ray, survenue le 14 novembre 2003 par cause d’un accident vasculaire cérébral.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Gene Anthony Ray sur l’Internet Movie Database