Gendarmerie nationale burkinabè

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gendarmerie nationale du Burkina Faso
Fondation 1939
Commandement
Commandant en chef Michel Kafando
Ministre de la défense Yacouba Isaac Zida
Chef d'état-major Colonel Tuandaba Marcel Coulibaly
Main-d'œuvre
Actifs 4 200

La gendarmerie nationale burkinabè est une force de sécurité publique militaire au Burkina Faso. Ses missions et son organisation sont calquées sur celles de la Gendarmerie nationale française. Mise sur pied au moment de l'indépendance, elle comprenait, en 2007, environ 4 000 gendarmes, sous-officiers et officiers. Sa devise est « La Patrie, La Loi et L’Honneur ».

Missions[modifier | modifier le code]

La Gendarmerie nationale est chargée de :

  • veiller à la sécurité publique ;
  • veiller à l’exécution des lois et des règlements ;
  • assurer le maintien de l’ordre.

En cas d’état de siège ou de guerre, elle participe à la défense opérationnelle du territoire sous l’autorité du chef d'état-major Général des Armées.

Composition[modifier | modifier le code]

La Gendarmerie nationale comprend :

  • un état-major qui est l’organe central de commandement et d’administration. Dirigé par un officier général ou un officier supérieur de gendarmerie, il prend l’appellation de Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale et est secondé par un officier général ou un officier supérieur de gendarmerie appelé Chef d’état-major adjoint ;
  • 3 Régions de Gendarmerie. La région de gendarmerie est une entité déconcentrée, dirigée par un Commandant de Région nommé par décret. Le Commandant de région est secondé par un adjoint, nommé dans les mêmes conditions :
    • 1re Région de Gendarmerie avec comme poste de commandement Kaya,
    • 2e Région de Gendarmerie, poste de commandement Bobo-Dioulasso,
    • 3e Région de Gendarmerie, poste de commandement Ouagadougou.