Gelée grise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La gelée grise est un scénario hypothétique de fin du monde, impliquant la nanotechnologie, dans lequel une horde de robots auto-réplicants devient hors de contrôle et consomme l'ensemble des ressources terrestres. Ce scénario est appelé écophagie (« consommation de l'écosystème »).

L'auto-réplication de machines macroscopiques a initialement été décrite par le mathématicien John von Neumann. Ces machines sont parfois appelées machines de von Neumann. Le terme gelée grise (grey goo dans sa langue d'origine, l'anglais) a été inventé par un pionnier des nanotechnologies, Eric Drexler, dans son ouvrage de 1986 Engines of Creation[1]. En 2004, il a déclaré regretter d'avoir utilisé ce terme.

Risques[modifier | modifier le code]

Avec l'essor des nanotechnologies, le Prince Charles commissionna la Royal Society afin d'évaluer les risques d'un tel scénario. Le rapport, remis le 29 juillet 2004, considère un tel scénario comme hautement improbable[2].

Des analyses plus récentes confirment le faible risque qu'un tel scénario se produise par accident[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Engines of Creation, Eric Drexler, 1986.
  2. Nanoscience and nanotechnologies: opportunities and uncertainties. The Royal Society. 29 juillet 2004.
  3. Leading nanotech experts put 'grey goo' in perspective. Center for Responsible Nanotechnology. 9 Juin 2004.