Geisalic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Geisalic
Titre
Roi des Wisigoths
507511
Prédécesseur Alaric II
Biographie
Titre complet Roi des Wisigoths
Date de naissance inconnue
Lieu de naissance inconnu
Date de décès 511
Lieu de décès sur la Durance
Père Alaric II
Mère inconnue

Geisalic (en espagnol Gesaleico, en catalan Gesaleic, en portugais Geserico) est un roi wisigoth, fils illégitime d'Alaric II. Il régna de 507 à 511.

Lorsqu'Alaric II fut tué lors de la bataille de Vouillé contre les troupes franques de Clovis (507), Amalaric, son unique fils légitime, était encore enfant. Les Wisigoths, qui ignoraient la primogéniture, élisent roi Geisalic à Narbonne où ils sont réunis. Celui-ci continua la guerre contre les Francs mais fut vaincu et dut abandonner Toulouse, sa capitale, et s'installa à Barcino (aujourd'hui Barcelone). Après la prise de Narbonne par les Burgondes, les Wisigoths se réfugièrent sur leurs terres espagnoles, tandis que les armées du roi ostrogoth Théodoric viennent à son aide.

Entre 508 et 511, il se lie d'amitié avec les Ostrogoths d'Italie, mais en 511 « il s'allie avec les ennemis des Ostrogoths » (selon Isidore de Séville), probablement avec un parti wisigoth opposé à l'influence ostrogoth. En 510, le comte Goïaric est mis à mort par les fidèles de Geisalic qui est puni par Théodoric le Grand[1]. En 511, il est chassé du trône par le dux ostrogoth Ibba et s'enfuit en Afrique chez les Vandales, tandis que le comte Veila, qui lui reste fidèle, est mis à mort à Barcelone[2].

Il tente alors vainement d'obtenir leur aide ainsi que celle des Ostrogoths. À partir de ses bases en Aquitaine, il lance une invasion de l'Espagne, entrant par la région tarraconaise, mais est défait par l'armée d'Ibba à 20 km de Barcino ; il s'enfuit au nord, traverse la Narbonnaise, essayant d'entrer en Burgondie, mais il est capturé et tué en franchissant la Durance, probablement par des soldats ostrogoths, en l'an 512.

Ibba déclare Amalaric roi en 511 à Barcino alors que le garçon n'a que neuf ans. Théodoric devint régent jusqu'à la majorité d'Amalaric.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (it) Rafael Altamira, « La Spagna sotto i Visigoti », dans Storia del mondo medievale, vol. I, 1999, pp. 743-779
  • (it) Christian Pfister, « La Gallia sotto i franchi merovingi: vicende storiche », dans Storia del mondo medievale, vol. I, 1999, pp. 688-711

Références[modifier | modifier le code]

  1. Renée Mussot-Goulard, Les Goths, Atlantica, Biarritz, 1999.
  2. Chronique de Saragosse.