Gecko diurne à poussière d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phelsuma laticauda

Description de cette image, également commentée ci-après

Phelsuma laticauda laticauda

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae
Genre Phelsuma

Nom binominal

Phelsuma laticauda
(Boettger, 1880)

Synonymes

  • Pachydactylus laticauda Boettger, 1880

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 04/02/77

Phelsuma laticauda, le Gecko diurne à poussière d'or est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1]. Il est aussi appelé Gecko diurne à large queue, Gecko diurne des îles, Gecko poudre-d'or, Gecko vert à trois taches, Phelsume poussière-d'or ou tout simplement margouillat qui désigne des espèces différentes selon les pays.

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Phelsuma laticauda selon l'UICN (consulté le 3 mai 2013).

Cette espèce originellement endémique du nord de Madagascar[1]. Elle a été introduite dans l'archipel des Comores, à La Réunion, à l'île Maurice, aux Seychelles, à Hawaii et en Polynésie française[2].

Ce lézard vit dans un milieu tropical chaud et humide, avec des températures approchant les 30 °C la journée pour descendre vers 20 °C la nuit, et une hygrométrie dépassant souvent les 70 %.

Description[modifier | modifier le code]

Phelsuma laticauda sur un tronc à Hawaii.

Cet animal de couleur verte porte trois traits rouges caractéristiques sur le bas du dos, ainsi que du bleu vers les yeux et les pattes.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (31 octobre 2012)[3] :

  • Phelsuma laticauda angularis Mertens, 1964
  • Phelsuma laticauda laticauda (Boettger, 1880)

Alimentation[modifier | modifier le code]

Un gecko à poussière d'or en train de s'alimenter.

Ces animaux sont insectivores et consomment la plupart des insectes de taille adaptée. Ils consomment également à l'occasion des fruits, dont ils lèchent le nectar dans les arbres.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Combat de deux spécimens sur un bananier du centre-ville de Saint-Denis de la Réunion.

Les mâles sont très agressifs, et se combattent lorsqu'ils se croisent, surtout en période de reproduction. Ceci se produit parfois également à l'encontre des femelles lorsque la densité de population est localement trop élevée.

Ce sont des animaux héliophiles, qui se chauffent régulièrement au soleil, dans les arbres. Ce comportement leur est de plus nécessaire pour synthétiser la vitamine D qui entre dans le processus de fixation du calcium sur les os.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Cette espèce est mature un peu avant la fin de sa première année. Les femelles pondent jusqu'à cinq fois, deux œufs à la fois. L'incubation dure entre quarante et cinquante jours.

Les petits mesurent de cinq à six centimètres à la naissance.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boettger, 1880 : Diagnoses reptilium et batrachiorum novorum a Carolo Ebenau in insula Nossi-Bé Madagascariensi lectorum. Zoologischer Anzeiger, vol. 3, p. 279-283 (texte intégral).
  • Mertens, 1964 : Fünf neue Rassen der Geckonengattung Phelsuma. Senckenbergiana Biologica, vol. 45, p. 99-112.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Krause, 2006 : Der Goldstaub-Taggecko, Phelsuma laticauda. Natur und Tier Verlag (Münster), p. 1-64.
  • Turpin & Probst, 1997 : Nouvelle répartition du gecko vert malgache Phelsuma laticauda dans l’ouest de l’île de la Réunion. Bulletin Phaethon, vol. 5, p. 3-4.

Notes et références[modifier | modifier le code]