Geai bleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Geai bleu (Cyanocitta cristata) est une espèce de passereau de la famille des corvidés.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Fichiers multimédia sur Commons :
Enregistrement 1 :
Enregistrement 2 :

Écouter le Geai bleu
sur xeno-canto

Description[modifier | modifier le code]

Geai bleu à Welland.

Le Geai bleu présente les caractéristiques suivantes :

  • Longueur : 24 à 30 cm ;
  • Envergure : 34 à 43 cm ;
  • Poids : 70 à 100 g ;
  • Longévité : 18 ans.

Cette espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel. C'est un oiseau très bruyant nichant régulièrement au Québec. Sa huppe courte (milieu à l'arrière du vertex) et les parties supérieures de son plumage sont bleues alors que son ventre est gris blanchâtre. Il porte un collier noir, ses ailes et sa queue sont parsemées de points blancs.

Le juvénile est plus terne avec le dessus plus gris et les couvertures alaires presque sans barres. Celles des secondaires et des rectrices sont moins régulières et présentent moins de blanc à leurs extrémités.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

  •      habitat permanent
  •      zone de nidification
  •      zone d'hivernage

Son aire de répartition s'étend à l'est de l'Amérique du Nord, du sud du Canada et au golfe du Mexique.

Ses milieux de vie sont les forêts de feuillus et les bois épars.

Comportement[modifier | modifier le code]

Geai bleu se baignant.

Il fait preuve d'un comportement singulier en prenant des bains de fourmis. Il se jette par surprise toutes ailes déployées dans une fourmilière obligeant ainsi les insectes affolés à secréter de l'acide formique pour se défendre. Ce comportement singulier, appelé « formicage », peut s'expliquer par le fait que l'oiseau utilise l'acide formique pour se débarrasser de ses tiques et autres parasites du plumage constituant ainsi pour les fourmis un stock de nourriture en récompense.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par quatre sous-espèces :

  • Cyanocitta cristata cristata (Linnaeus, 1758) y compris Cyanocitta cristata burleighi Bond, 1962 ;
  • Cyanocitta cristata bromia Oberholser, 1921 ;
  • Cyanocitta cristata semplei Todd, 1928 ;
  • Cyanocitta cristata cyanotephra Sutton, 1935.

Source[modifier | modifier le code]

  • Madge S. & Burn H. (1996) Corbeaux et Geais. Guide des Corbeaux, Geais et Pies du monde entier. Vigot, Paris, 184 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]