GeForce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

GeForce

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la gamme GeForce

Caractéristiques
Date d'invention 1999
Fabricants courants

Nvidia

GeForce est une série de cartes graphiques fabriquées par Nvidia depuis 1999. La première GeForce était la GeForce 256. Lancée en automne 1999, elle fut la première carte vidéo grand public à pouvoir prendre en charge l’intégralité des calculs graphiques. De nombreuses séries et évolutions ont été commercialisées, et restent parmi les produits les plus connus en ce domaine.

Générations[modifier | modifier le code]

GeForce 256[modifier | modifier le code]

La GeForce de première génération (nom de code : NV10, nom commercial GeForce 256 SDR et Geforce 256 DDR) était dans les premières cartes graphiques (avec les Savage S4 2000) à fournir au public la technologie de Transform and Lighting (T&L) implantée au sein d’une carte graphique. Le T&L matériel (c’est-à-dire non plus calculé par le processeur central mais directement par la puce graphique) permet d’effectuer certains calculs nécessaires à la réalisation d’une scène en trois dimensions plus de cinq fois plus vite que par les anciennes techniques. Le processeur central étant déchargé d’une bonne partie du travail, le processeur graphique devint plus important que celui-ci pour les jeux en trois dimensions. Quatre unités de texturing (contre deux sur les cartes « haut de gamme » précédentes) et l’utilisation sur certaines cartes de mémoire DDRSDRAM (Double Data Rate SDRAM) en lieu et place de mémoire SDRAM classique, permit aux GeForce 256 de largement surclasser la concurrence du moment, même quand les jeux ne profitaient pas du T&L matériel. Les GeForce 256 furent les premières puces graphiques à être désignées par le terme GPU (processeur graphique). DirectX 7 est nécessaire à la pleine exploitation de la carte.

Caractéristiques communes
  • 23 millions de transistors
  • T&L matériel (DirectX 7) - OpenGL 1.2
  • 4 unités de texturing
  • 32 Mo de mémoire
  • AGP 4x
Modèle Date de sortie Processeur Gravure (nm) interface Bus Mémoire max (Mo) Fréquence du GPU max (MHz) Fréquence mémoire max (MHz) Config GPU1[Quoi ?] Filtrage pixels (GPixels/s) Filtrage textures (GTexels/s) Mémoire Bibliothèque graphique supportée (version)
Bande passante max (GB/s) Type de bus Taille de bus (bit) DirectX® OpenGL
GeForce 256 SDR Octobre 1999 NV10 220 AGP 4x 32/64 120 166 0:4:4:4 0.48 0.48 ~5,3 SDR 128 7 1.2
GeForce 256 DDR Janvier 2000 NV10 220 AGP 4x 32/64 120 300 0:4:4:4 0.48 0.48 9,6 DDR 128 7 1.2

GeForce 2[modifier | modifier le code]

GeForce MX400.

Les GeForce 2 GTS (NV15) sont une évolution des GeForce 256. Elles sont gravées par une nouvelle technique qui permet de mettre plus de fonctions dans une même puce fonctionnant à une vitesse supérieure, tout cela en consommant deux fois moins d’énergie (8 W au lieu de 16 W). De plus, les unités de texturing sont capables de calculer deux texels en même temps pour chaque pixel. Ceci permet au GPU des GeForce 2 GTS d’être le premier à dépasser le milliard de texels calculé par seconde (GTS : Giga Texel Shader). Le principal défaut de la GeForce 2 GTS vient de sa mémoire qui n’est pas capable de délivrer assez vite les données aux unités de calcul du processeur graphique. En juin 2000, nVidia sort la Geforce 2 MX (NV11), qui est une version allégée de la GeForce 2 GTS[1]. La Geforce 2 MX ne possède que deux unités de texturing, une fréquence revue à la baisse (puissance de 4 W seulement) et de la mémoire SDR (Single Data Rate) en lieu et place de la mémoire DDR. Malgré ses performances bien moindres que la GeForce 2 GTS, la GeForce 2 MX bénéficiait d’un bon rapport qualité-prix. En septembre 2000, nVidia sort la GeForce 2 Ultra, version plus hautement cadencée de la GeForce 2 GTS avec une mémoire plus rapide qui ne bride plus ses performances. Les cartes GeForce 2 Ultra étaient équipées d’un système de refroidissement plus performant pour dissiper l’énergie générée par l’augmentation de la fréquence. Les Geforce 2 Ultra étaient rares et chères : près de 600 €. nVidia sortit aussi les GeForce 2 Pro, qui étaient constituées d’une GeForce 2 GTS normale équipée de meilleure mémoire, et ce pour un prix nettement inférieur.

En mai 2001, pour compléter par le bas la GeForce 3, la GeForce 2 MX est déclinée en GeForce 2 MX200 et GeForce 2 MX400. En octobre 2001, pour accompagner par le bas la gamme des GeForce 3 Titanium, nVidia sort une GeForce 2 Ti de performance intermédiaire entre la GeForce 2 Pro et Ultra.

Caractéristiques communes
  • Gravure en 180 nm
  • 19 millions de transistors (NV11: GeForce2 MX)
  • 25 millions de transistors (NV15-16: GeForce2 Ti,Pro,GTS,Ultra)
  • T&L matériel (DirectX 7) - OpenGL 1.2
  • Unités de texturing gérant deux Texels
  • AGP 4x et PCI
Gamme, fréquence et performances théoriques
Caractéristique Geforce 2 GTS Geforce 2 Ultra Geforce 2 Pro Geforce 2 Ti Geforce 2 MX (modèle d’origine) Geforce 2 MX 200 Geforce 2 MX 400
Fréquence GPU (MHz) 200 250 200 250 175 175 200
Unités de Texturing 4 4 4 4 2 2 2
Fillrate (GTexel/s) 1,6 2 1,6 2 0,7 0,7 0,8
Quantité de mémoire Mo 32, 64 64 64 64 32 32 32, 64
Type de mémoire DDR 128 bits DDR 128 bits DDR 128 bits DDR 128 bits SDR 128 bits SDR 64 bits SDR 128 bits
Fréquence de la mémoire (MHz) 166 230 200 200 166 166 166
Bande passante théorique (Go/s) ~5,3 ~7,4 6,4 6,4 ~5,3 ~2,7 ~5,3

GeForce 3[modifier | modifier le code]

Les GeForce 3 (NV20) furent les premières cartes à avoir des unités programmables (à la différence des générations de puces graphiques précédentes qui avaient des fonctions fixes pré-établies et donc non modifiables). Les « programmes », nommés shaders, permettent de créer un nombre infini d’effets. De puissance brute équivalente à celle des GeForce 2 Ultra, les GeForce 3 se distinguaient par une variété et une qualité d’effets impossibles à obtenir avec les générations précédentes. Le processeur graphique de la Xbox (première du nom) est un nVidia NV2A, variante du NV20 adapté aux consoles (prix, partage de la mémoire, etc.). Les fonctions et les performances sont comparables.

À partir d’octobre 2001, nVidia sort la gamme Ti (comme Titanium), qui se caractérise par des modèles ayant un meilleur rapport performance/prix (par augmentation des performances ou par baisse des prix). nVidia profite aussi du lancement de la gamme Titanium pour sortir ses nouveaux pilotes Detonator XP qui améliorent les performances de toutes les GeForce 3.

Caractéristiques communes à toute la gamme
  • Gravure en 150 nm
  • 57 millions de transistors (NV20)
  • Shader (Vertex et Pixel Shader 1.1) (DirectX 8) - OpenGL 1.3
  • 4 unités de texturing gérant deux Texels
  • 64 Mo de mémoire DDR sur bus 128 bits
  • AGP 4x et PCI
Gamme et fréquences
Caractéristique Geforce 3 (modèle d’origine) Geforce 3 Ti200 Geforce 3 Ti500
Fréquence GPU (MHz) 200 175 240
Fillrate (GTexel/s) 1,6 1,4 1,9
Fréquence de la mémoire (MHz) 230 200 250
Bande passante théorique (Go/s) ~7,4 6,4 8

GeForce 4 Ti[modifier | modifier le code]

GeForce 4200.

La Geforce 4 Ti (NV25) est une évolution de la Geforce 3. Grâce à une meilleure maîtrise des procédés de fabrication, la Geforce 4 Ti est plus hautement cadencée que ses prédécesseurs, et grâce à l’augmentation du nombre de transistors, elle bénéficie d’optimisations qui permettent d’avoir des performances pratiques plus proches des performances théoriques. La Geforce 4 bénéficie aussi d’une évolution des shaders qui donne plus de liberté aux programmeurs (liberté de faire mieux, plus complexe ou différemment).

Caractéristiques communes à toute la gamme
  • Gravure en 150 nm
  • 63 millions de transistors (NV25-28: GeForce4 Ti)
  • Shader (dont Pixel Shader 1.3) (DirectX 8.1) - OpenGL 1.3
  • 4 unité de texturing gérant deux Texels
  • 128 Mo de Mémoire DDR sur bus 128 bits (parfois 64 Mo pour la Geforce 4 Ti4200)
  • AGP 4x (AGP 8x après novembre 2002, les TI4800 et 4800SE ne sont que des TI4600 et TI4400 en AGP 8x)
Gammes et fréquences
Caractéristique Geforce 4 Ti4200 Geforce 4 Ti4400 Geforce 4 Ti4600 Geforce 4 Ti4800 Geforce 4 Ti4800SE
Fréquence GPU (MHz) 225 275 300 300 275
Filtrage textures (GTexel/s) 1,8 2,2 2,4 2,4 2,2
Fréquence mémoire (MHz) 250 275 325 325 275
Bande passante mémoire (Go/s) 8 8,8 10,4 10,4 8,8
Opérations par seconde (milliards) 1,03 1,12 1,23 1,23 1,12

GeForce 4 MX[modifier | modifier le code]

Le GeForce 4 MX est un processeur graphique destiné à l’entrée de gamme, et qui est sorti en même temps que le Geforce 4 Ti. Pourtant, le GeForce 4 MX est techniquement proche du Geforce 2 MX, avec un certain nombre d’améliorations et de fonctions multimédias (fonctions autres que le calcul de scène en trois dimensions) venant effectivement de la gamme Geforce 4 Ti.

Caractéristiques communes à toute la gamme
  • Gravure en 150 nm
  • 29 millions de transistors (NV17-18: GeForce4 MX)
  • T&L matériel (DirectX 7) - OpenGL 1.2
  • 2 unités de texturing gérant deux Texels
  • 64 Mo de mémoire
  • AGP 4x
Gamme et fréquences
Caractéristique GeForce4 MX 420 GeForce4 MX 440-SE / AGP 8X GeForce4 MX 440 GeForce4 MX 440 / AGP 8X GeForce4 MX 460
Processeur NV17 NV18 NV17 NV18 NV17
Fréquence GPU (MHz) 250 270 270 270 300
Filtrage textures (GTexel/s) 1 ~1,1 ~1,1 ~1,1 1,2
Type de mémoire DDR 64 bits DDR 128 bits DDR 128 bits DDR 128 bits DDR 128 bits
Fréquence mémoire (MHz) 166 166 200 250 275
Bande passante mémoire (Go/s) ~2,7 ~5,3 6,4 8 8,8

GeForce 5 FX[modifier | modifier le code]

GeForce FX 5500 SX.

Techniquement parlant, la série des GeForce FX (ou GeForce 5) fut introduite par l’arrivée de la Geforce FX5800 Ultra, modèle de nombreuses fois retardé à cause de la complexité de production. Il introduit non seulement de nouvelles technologies, mais il fut le premier modèle à utiliser de la DDR II, cadencée à 1 GHz. À cause de la chaleur interne de la carte, un système fut développé par ABIT sous le nom de OTES. Il s’agissait du premier modèle de OTES, performant mais malheureusement extrêmement bruyant. Seule la marque Leadtek (qui fut la première à distribuer des modèles de FX5800, sous le nom de A300 TD et Ultra) mit au point un système de refroidissement basé sur un boîtier entièrement en aluminium qui recouvrait la carte et la ventilait grâce à deux ventilateurs (l’un faisait passer l’air frais dans le boîtier, puis, après un passage dans le radiateur, il était extrait de celui-ci par un second ventilateur chargé de l’extraction). Si l’idée pouvait paraître astucieuse, elle n’en est pas moins restée très bruyante, et la carte pouvait largement monter dans les 110 °C. La carte sortit avec presque 6 mois de retard, les délais n’étaient pas respectés, et ce fut un échec commercial total pour Nvidia qui perdit le monopole du chipset graphique pour la première fois face à ATI et leur surpuissante 9700Pro[réf. nécessaire]. Les GeForce FX5800 normale et ultra furent produites en très peu d’exemplaires et sont quasiment des pièces de collection. Les rares modèles se négocient[Quand ?] aux alentours des 300 €.

Toutefois le modèle fut décliné.

GeForce FX5900.

Les GeForce FX5600 sont en réalité basées sur des cœurs de FX5800 ultra et sont uniquement les dérivés. La fameuse DDR II laisse la place à la bonne vieille DDR. Les capacités sont réduites et on obtient ainsi un modèle milieu de gamme plutôt performant. Il faut toutefois noter que deux modèles de FX5600 ultra sont sortis d’usine, la différence résidait dans la fréquence du GPU, qui est passée de 350 MHz à 400 MHz. Et même si les performances s’en sont trouvées améliorées, ce fut encore un mauvais coup de pub pour Nvidia. Puis vint la relève. Pas de changement de gamme, toutefois le diminutif FX est ici tout simplement supprimé. Il s'agit désormais de GeForce FX5xxx, cela afin de faire oublier les erreurs passées et les ventes catastrophiques des FX. Cette nouvelle gamme se fait avec l’introduction de la Geforce FX5900 ultra (et le modèle normal par la suite). Elle abandonne la DDR II de son illustre aînée au profit de la DDR I, les fréquences sont elles aussi baissées, toutefois la FX5900 profite de 256 bits là où la FX5800 Ultra n’en n’avait que 128. Les performances ne sont pas largement supérieures, elles seraient même en deçà, mais la FX5900 profite de ses 256 bits en haute résolution et dispose en réalité d’une durée de vie assez courte. Elle marque juste le changement de nom et sert à l’introduction du modèle le plus haut de gamme des GeForce 5 : la GeForce 5950 Ultra. En même temps que la sortie de celle-ci (censée être opposée à la vague ATI 9800 pro puis XT), Nvidia profite du changement de gamme pour sortir la FX5700 SE, normale et Ultra, censée remplacer les vieillissantes FX5600. Toutefois, Nvidia commet encore une erreur (moindre) en sortant simultanément ses FX5700 ultra et des dérivées de FX5900 ultra qui sont les FX5900 XT. Les 2 modèles sont quasiment équivalents, toutefois la seconde profite de son architecture plus récente et de meilleures spécificités tout cela pour un prix quasi similaire. Enfin, bien longtemps après, Nvidia écoule les stocks en proposant des cartes de type FX5300 ou FX5500 qui sont destinées davantage au ordinateur de ventes en supermarchés à cause de leur performances médiocres. Elle profite de 256 bits et 256 DDR, mais les scores sous Aquamark dépassent rarement les 3 000 points (indice : entre 48 000 et 60 000 pour les modèles les plus puissants de la gamme). Finalement, la série des GeForce introduit de nouvelles technologies, malheureusement pas contrôlées. Et même si elle est considérée comme la phase noire de Nvidia, on a tendance à oublier que l’introduction des FX5900 à permis de rattraper le retard.

Caractéristiques de la gamme
  • Gravure en 150 nm (NV34), 130 nm (NV30-31-35-36-38)
  • 47 millions de transistors (NV34: GeForce FX5200-5300-5500)
  • 80 millions de transistors (NV31-36: GeForce FX5600-5700VE/LE)
  • 82 millions de transistors (NV36: GeForce FX5700-PCX5750)
  • 125 millions de transistors (NV30: GeForce FX5800)
  • 135 millions de transistors (NV35-38: GeForce FX5900-5950)
  • DirectX 9.0b - OpenGL 1.5
  • 4 à 8 unités de texturing
  • 64-128-256 Mo de mémoire
  • AGP 4x/8x et modéle PCX pour PCI-Express 16x
Gamme et fréquences
Caractéristique GeForce FX 5200 GeForce FX 5200 Ultra GeForce FX 5600 GeForce FX 5600 XT (128/256) GeForce FX 5600 Ultra GeForce FX 5700 LE GeForce FX 5700 GeForce FX 5700 Ultra GeForce FX 5800 GeForce FX 5800 Ultra GeForce FX 5900 XT GeForce FX 5900 Value GeForce FX 5900 GeForce FX 5900 Ultra GeForce FX 5900 ZT
Fréquence GPU (MHz) 250 325 325 235 350 250 425 475 400 500 350 400 450 450 350
Fillrate (GTexel/s) en pratique 0,8 1,1 1,1 1,3 1,6  ? 3,3  ?  ?  ? 3.2 2.8 3.2 3.6 2.6
Fréquence de la mémoire (MHz) 250 DDR 128 bits 325 DDR 128 bits 275 DDR 128 bits 275 DDR 128 bits 350/425 DDR II 128 bits 200 DDR 128 bits 275 DDR 128 bits 450 DDR II 256 bits 400 DDR II 128 bits 500 DDR II 128 bits 350 DDR 256 bits 275 DDR II 256 bits 425 DDR 256 bits 500 DDR II 256 bits 350 DDR II 256 bits
Bande passante théorique (Go/s) 8 10,4 8,8 8,8 11,2 - 13,6 6,4 8,8 28,8 12,8 16 22,4 17,6 27,2 32 22,4
Mémoire Mo 64 / 128 64 / 128 128 128 128 128 128 128 128 256 128 128/256 128/256 256 128

GeForce 6[modifier | modifier le code]

GeForce 6600GT.

Lancée en 2004, la famille des cartes GeForce 6 (6200/6600/6800) se divise en 3 catégories :

  • 6200 : cartes pour petits budgets en entrée de gamme de la marque
  • 6600 : cartes milieu de gamme de la marque, valables pour les jeux
  • 6800 : cartes haut de gamme de la marque (les plus puissantes jusqu’à l’arrivée de la génération suivante GeForce 7800GT/GTX)

Ces cartes sont dotées de nouvelles technologies comme le PureVideo qui permet un décodage de flux vidéo haute définition (cette évolution n’est toutefois pas fonctionnelle sur la série 6800 avec connecteur AGP).

Ces cartes disposent aussi de toutes nouvelles fonctions Shader Model 3 et HDR que la concurrence (ATI Radeon X7xx X8xx) n’a pas. C’est aussi avec ces cartes que la technologie SLI (Scalable Link Interface) fut remise au goût du jour. Celle-ci permet à deux cartes PCI-Express de communiquer entre elles pour augmenter les performances de calcul 3D. La gamme des Geforce 6xxx signe aussi l’introduction du Pci-Express destiné à remplacer l’AGP 8x vieillissant introduit avec les Geforce 4.

Caractéristiques de la gamme
  • Gravure en 130 nm (NV40-41-42-45), 110 nm (NV43-44)
  • 77 millions de transistors (NV43-44: GeForce 6200-6500)
  • 146 millions de transistors (NV43: GeForce 6600)
  • 222 millions de transistors (NV40-41-42-45: GeForce 6800)
  • DirectX 9.0c - OpenGL 2.1
  • 2 à 16 unités de texturing
  • 128-256 Mo de mémoire
  • AGP 8x - PCI-Express 16x 1.0

6800GT[modifier | modifier le code]

La carte GeForce 6800GT se décline en deux catégories. La première est la version AGP (Accelerated Graphic Port). Cette carte est dotée de 16 pixels pipeline et 6 vertex engine, elle est cadencée à 350 MHz pour le processeur graphique, de type nv40. La mémoire est quant à elle cadencée à 1 GHz (500 MHz DDR). Sur cette version AGP, le Pure Video est inopérant.

Caractéristiques du GeForce 6800 GT AGP
  • Gravure : 130 nm
  • Fréquence core : 350 MHz
  • Transistors : 222 millions
  • Ramdac : 400 MHz
  • Version DirectX : DirectX 9.0c
  • Pipelines : 16
  • Mémoire embarquée : 256 Mo
  • Fréquence mémoire : 500 MHz
  • Interface mémoire : 256 bits
  • Bande passante : 32 Go/s

La seconde version, pour port PCI express, reprend toutes les caractéristiques de la 6800GT AGP, seul le processeur graphique est modifié, le nv40 est remplacé par un nv42 qui lui est compatible avec le PureVideo. La carte a besoin d’être alimentée par un connecteur Molex qui se branche sur l’alimentation.

Caractéristiques du GeForce 6800 GT PCI

La gamme des Geforce 6xxx a permis l’introduction de nouvelles technologies comme le SLI ou encore le décodage matériel du format vidéo h264, et reste encore une gamme de cartes extrêmement puissantes bien que vieillissantes. Les 6200 ont permis de développer de manière plutôt efficace la vente de cartes graphiques pour ordinateur de supermarchés, car elles introduisaient la technologie TC « turbo cache » qui consiste à renforcer les performances de la carte et à utiliser la mémoire du PC en cas de besoin (Aquamark environ : 22 000-25 000 points). Les 6600 sont longtemps restées dans le cœur des joueurs.

Il existe plusieurs variantes comme la 6600 ou la 6600 256DDR ou encore les fameuses 6600 ultra, mais les cartes qui ont sans doute le plus développé les ventes de nVidia sont les 6600 GT. Elles disposent de performances hors normes pour le prix proposé, et nVidia les propose de manière abondante en format PCI EXPRESS et AGP. De plus elles s’overclockent de façon excellente et se comportent parfaitement bien dans toutes les situations. Jamais un milieu de gamme ne s’était aussi bien vendu. Pari réussi pour nVidia.

GeForce 7[modifier | modifier le code]

GeForce 7900GS.

Le 22 juin, nVidia dévoile sa toute nouvelle carte graphique de la gamme GeForce : la GeForce 7800 GTX, toute première de la série GeForce 7xxx. Une annonce mondiale qui, pour une fois, est suivie de la sortie et de la disponibilité immédiate du produit. Revers de la médaille, le prix de cette nouvelle carte s’élève à près de 550 € au moment de sa sortie. Les Geforce 7xxx sont en réalité, bien qu’elles semblent totalement différentes, de simples évolutions architecturales des Geforce 6xxx et gardent les traits principaux de leurs grandes sœurs. À configuration égale, la GeForce 7800 GTX est 20 % à 40 % plus rapide que son ainée la GeForce 6800 Ultra. Comme la 6800, le branchement de deux cartes en parallèle apporte un net gain de performances.

La GeForce 7xxx marque aussi l’introduction de technologies toujours plus étranges les unes que les autres (ce procédé fut entamé avec les GeForce 6xxx, comme ce fut le cas des GeForce 6600GT Duo ou les 6800 Ultra SLI-Dual qui ne sont jamais sorties). Ici on retrouve tout d’abord les 7800GTX512 qui sont des 7800GTX arborant 512 Mo de DDR III cadencés à 850 MHz (1 700 MHz) afin de lutter contre les ATI X1800XTX). Elles restent extraordinaires, car elles furent rares et extrêmement chères (850 €) et leur système de ventilation (signé CoolerMaster) fut très prisé par les joueurs à cause de son silence (ventilateur 8 cm) et de sa taille surdimensionnée (heat pipes). Puis ce fut le tour des bi-7800 GT uniquement produites par la firme ASUS à 2 000 exemplaires, toutes numérotées au laser d’un chiffre. Il s’agissait en fait de deux 7800GT aux cadences de 7800GTX (moins les quad engine). Elles coûtaient, lors de leurs sorties[Quand ?], la bagatelle de 1 000 € et se négocient aujourd’hui[Quand ?] à 800-900 € (ASUS Extreme N7800GT-Dual). De plus, il faut les alimenter par une alimentation externe fournie. Enfin le dernier cas de phénomène rare fut l’arrivée des surpuissantes et très largement produites 7950GX2. Il s’agissait de deux 7900 mises en SLI via deux PCB superposés. Elles introduisaient donc le QUAD-SLI avec quatre 7900 en simultané.

Si les performances de cette nouvelle carte graphique ont beau être évidentes, elle ne présente pas pour autant un grand nombre d’évolutions, elle en est elle-même une de la GeForce 6800 en rapportant la même structure avec quelques petites différences et retouches. La 7800 embarque près de 302 millions de transistors (80 millions de plus que la GeForce 6800 Ultra) gravés en 0,11 µm. Mais les principales améliorations se trouvent au niveau du pipeline au sein duquel sont réalisés la plupart des calculs. Ainsi par rapport à la 6800, les vertex pipelines (liés au traitement des côtés des polygones) passent de 6 à 8 et les pixels pipelines (liés au traitement des pixels) de 16 à 24. Le gain de performance est pratiquement proportionnel aux pipelines en plus. Les 256 Mo de mémoire implantés sur la carte disposent, quant à eux, d’une interface 256 bits assurant une bande passante en accord avec les capacités du processeur.

Caractéristiques générales de la gamme
  • Gravure en 110 nm (G70), 90 nm (G71-72-73)
  • 112 millions de transistors (G72: GeForce 7200-7300GS-7500LE)
  • 178 millions de transistors (G73: GeForce 7300GT-7600-7650)
  • 278 millions de transistors (G71: GeForce 7900-7950)
  • 302 millions de transistors (G70: GeForce 7800)
  • DirectX 9.0c - OpenGL 2.1
  • 2 à 24 unités de texturing
  • 64-128-256-512 Mo de mémoire
  • AGP 4x/8x - PCI-Express 16x 1.0

7500LE[modifier | modifier le code]

La carte graphique NVidia Geforce 7500 LE (LE signifiant Lite Edition) est principalement conçue pour les ordinateurs d’entrée de gamme vendus dans le commerce. Par conséquent, ses performances sont suffisantes pour regarder des vidéos en Haute Définition (HD), exploiter l’interface Aero de Windows Vista ou faire de la retouche photographique. En revanche, la plupart des jeux modernes ont des difficultés à fonctionner convenablement avec cette carte graphique.

Caractéristiques
Modèle Geforce 7500 LE (lite edition)
Processeur NV46 / G72
Bus ou port PCI Express 16x
Shaders Pixel/Vertex 4/3
Fréquence GPU (MHz) 450 ou 552 (selon le modèle)
Filtrage pixels (GPixel/s) 0,9 à ~1,1 (selon le modèle)
Fréquence Shader (MHz)  ?
Support de la technologie T&L (transform and lighting) Oui
Support Pixels Shaders version 3.0
Support Vertex Shaders version 3.0
Support de la fonction HDR (high dynamic range) Oui
Fréquence de la mémoire (MHz) 324 ou 400 (selon le modèle)
Bus mémoire (bit) 64
Vitesse du bus mémoire 1,3 GHz
Bande passante théorique (Go/s) ~5,2 à 6,4 (selon le modèle)
Quantité de mémoire ( Mo) 128 Mo (jusqu’à 728 Mo en Turbocache, selon la quantité de RAM système) ou 256 Mo (jusqu’à 1024 Mo en Turbocache, selon la quantité de RAM système), diffère selon le modèle
unités ROP 2
version de DirectX supportée 9.0c
date de commercialisation 3e trimestre 2006

7600GT[modifier | modifier le code]

GeForce 7600GS.

La NVidia 7600GT est un modèle de carte graphique de milieu de gamme de la série 7 NVIDIA, apparue sur le marché en avril 2006. Cette carte a un excellent rapport qualité/prix, car elle emporte 256 Mo de mémoire DDR3 cadencée à 560/1 400 MHz, pour un prix raisonnable, ce qui la rend intéressante pour les joueurs aux moyens financiers limités.

Caractéristiques
  • Bus (ou Port) : AGP 8x ou PCI Express 16x
  • Type de Bus mémoire : 128 bits
  • Taille mémoire vidéo: 256 Mo
  • Type de mémoire : GDDR3
  • Nombre de pipelines : 12
  • Nombre de vertex : 5
  • Nombre de Rops : 8
  • Fréquence : 560/1 400 MHz
  • Compatible SLI (seulement pour le Pci-Express) (système à double carte graphique)
  • Compatible DirectX 9.0c
  • Versions des shaders models supportées : Pixels Shaders 3.0, Vertex Shaders 3.0, HDR (High Dynamic Range)
  • Débit : 22,4 Gio/s
  • Elle possède, entre autres, une sortie HD pour la télévision à haute définition, suivant le modèle.
  • Mise en commerce : 2006

Sa concurrente officielle chez ATI/AMD est la Radeon X1650XT.

Les Geforce série 7 se décomposent en quatre sous-familles correspondant à quatre processeurs de type G7x :

  • Les G70 et G71 correspondent aux cartes graphiques haut de gamme
    • G70 : Geforce 7800GS, 7800GT, 7800GTX
    • G71 : Geforce 7800GS+, 7900GS, 7900GT, 7950GT, 7900GTO, 7900GTX, 7900GX2, 7950GX2
  • Le G72 correspond aux cartes graphiques bas de gamme
    • Geforce 7100GS, 7200GS, 7300 SE, 7300 LE, 7300GS, 7500 LE
  • Le G73 correspond aux cartes graphiques milieu de gamme
    • Geforce 7300GT, 7600GS, 7600GT, 7650GS

Ces quatre familles diffèrent par :

  • La largeur du bus mémoire :
    • 256 bits pour les G70 et G71
    • 64 bits pour le G72
    • 128 bits pour le G73
  • Le nombre de transistors et d’unités de calculs :
    • Le G70 est pourvu de 302 millions de transistors, de 8 à 16 unités ROP, de 16 à 24 Pixel shaders, de 6 à 8 vertex shaders
    • Le G71 est pourvu de 278 millions de transistors, de 12 à 16 unités ROP, de 8 à 24 Pixel shaders, de 7 à 8 vertex shaders
    • Le G72 est pourvu de 112 millions de transistors, 2 unités ROP, de 2 à 4 Pixel shaders, de 2 à 3 vertex shaders
    • Le G73 est pourvu de 178 millions de transistors, de 4 à 8 unités ROP, de 8 à 12 Pixel shaders, de 4 à 5 vertex shaders
  • La finesse de gravure :
    • 110 nm pour le G70
    • 90 nm pour les G71, G72 et G73
    • 80 nm pour certains G73 (Geforce 7650GS)

Les fréquences de fonctionnement de ces GPU ne dépendent pas de ces familles, de même que la présence d’un bus AGP ou PCI Express. Ainsi, on peut trouver des G73 cadencés à 560 MHz (Geforce 7600GT) ou 350 MHz (Geforce 7300GT) par exemple.

GeForce 8[modifier | modifier le code]

GeForce 8800GTX.

Sorties le 8 novembre 2006, les GeForce 8800 GTX et 8800 GTS sont les premières cartes graphiques supportant Direct X 10 et ayant des shaders unifiés : les Vertex Shaders et les Pixel Shader ont fusionné en une seule entité capable de remplir successivement le rôle de l’un ou de l’autre, ainsi que le nouveau rôle de Geometry Shader. D’une organisation interne et logique très différente des cartes précédentes, les performances sous DirectX 9.0c des Geforce 8800 sont au moment de leur sortie deux fois supérieures à celles des meilleures cartes de la génération précédente.

La déclinaison GeForce 8M, basée sur la série des GeForce 8 des processeurs graphiques, est destinée aux ordinateurs portables. Les déclinaisons GeForce 8400M GS et 8300M GS sont destinées aux intégrateurs, elles devraient équiper les PC d’entrée de gamme. Elles sont techniquement très proches des GeForce 8500 GT avec cependant un bus mémoire réduit à 64 bits ; alors que la GeForce 8300M GS comporte 8 unités de ROPs (contre 4 pour la 8500 GT), la 8400M GS embarque le moteur Pure Vidéo 2 (absent sur la 8300 GS) permettant un décodage des flux vidéos Haute-définition avec une utilisation minimale du processeur. Les cartes 8800M GT et 8800M GTS 512 Mo, dernières sorties de la série 8, sont équipées du nouveau GPU G92 et de Battery Boost[2] permanent d'augmenter l'autonomie des ordinateurs portables. D’un excellent rapport performances/prix, ces cartes sont très bien accueillies par les joueurs et donnent une nouvelle jeunesse à la série 8. Certains considèrent ceci comme une nouvelle erreur stratégique de nVidia, puisque de ce fait les cartes de la série 9, elles aussi équipées du G92, ne seront ressenties que comme des évolutions mineures. À cause d'un problème de conception de leur ASIC, les modèles équipés d'un processeur G84 ou G86 supportent mal les changements de température et surchauffent, ce qui finit par les endommage jusqu'à leur casse définitive en particulier pour les versions pour ordinateur portable[3]. Les modèles 8400M et 8600M sont les plus concernés car les ordinateurs portables fonctionnent rarement constamment et chauffent plus, ce qui amplifie les changements de température par rapport à un ordinateur de bureau chauffant moins mais plus souvent[3].

Caractéristiques
Modèle Geforce 8300 GS Geforce 8400 GS Geforce 8500 GT (256 Mio) GeForce 8600M GS (mobile) GeForce 8600M GT (mobile) GeForce 8600 GTS GeForce 8600 GT Geforce 8800 GTX Geforce 8800 GTS (640 Mio) Geforce 8800 GTS (320 Mio) Geforce 8800 GT (512 Mio) Geforce 8800 GTS (512 Mio) Geforce 8800 Ultra
Processeur G86 G86 G86 G84M G84M G84 G84 G80 G80 G80 G92 G92 G80
Nombre de Shaders Unifié 16 16 16 16 32 32 32 128 96 96 112 128 128
Fréquence GPU (MHz) 450 640 450 600 475 675 540 575 513 513 600 650 612
Fréquence Shader (MHz) 900 1 280 900 1 200 950 1 450 1 190 1 350 1 200 1 200 1 500 1 625 1 512
Fréquence de la mémoire (MHz) 400 400 400 700 700 1 000 700 900 792 792 900 970 1 080
Filtrage textures (GTexel/s) 1,8 5,2 3,6 10,8 8,6 36,8 24,6 24,6 33,6 41,6 39,2
Filtrage pixels (GPixel/s) 0,9 2,6 1,8 4,8 3,8 5,4 4,3 13,8 10,3 10,3 9,6 10,4 14,7
Bus mémoire (bit) 64 64 128 128 128 128 128 384 320 320 256 256 384
Bande passante théorique (Gio/s) 6,4 6,4 12,8 9,8 (22,4 avec DDR3) 12,8 (22,4 avec DDR3) 32 22,4 86,4 63,4 63,4 57,6 62,1 103,7
Quantité de mémoire (Mio) 256 256 256 256/512 256/512 256/512 256/512 768 640 320 512 512 512/768
Nombre de transistors (millions) 210 210 210 289 289 289 289 681 681 681 754 754
unités ROPs 8 4 4 8 8 8 8 24 20 20 16 16 24
Moteur de décodage HD Non Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 1 Pure Vidéo 1 Pure Vidéo 1 Pure Vidéo 2 Pure Vidéo 2
Puissance shading (GFLOPS) 21,6 43,2 43,2 57,6 91,2 139,2 114,2 518 403 345,6 504 624

GeForce 9[modifier | modifier le code]

Le premier modèle de GeForce 9, la 9600 GT est sortie le 21 février 2008 et se base sur un nouveau chipset dénommé G94. La 9500 GS, basée sur le chipset G84, c’est-à-dire celui des 8600 GT et 8700 GT, possède un chipset G84-50. Cette carte est surtout présente dans les ordinateurs portables de milieu de gamme sous le nom de « 9500M GS ». La dernière carte prévue pour le haut de gamme des GeForce 9 était la 9800 GTX+ (amélioration du 9800 GTX, voir ci-dessous), sortie le 20 juin 2008. Concernant le milieu de gamme, nVidia a sorti en été 2008 la 9800 GT[4]. Mais en fait, ce n’est pas du tout une nouvelle carte par rapport aux autres de la gamme, puisqu’il s’agit tout simplement de la 8800 GT renommée. Les caractéristiques sont exactement les mêmes avec cependant en plus une compatibilité avec la technologie Hybrid Power. nVidia a en effet un stock important d’anciennes cartes de la génération GeForce 8 à écouler donc c’est le moyen le plus simple et le plus économique pour écouler ses stocks.

NVidia jongle donc actuellement entre 2 générations de cartes graphiques avec les GeForce 9 et les GT200.

Infos supplémentaires :

  • La GeForce 9200M GS est une GeForce 9300M GS avec des fréquences revues à la baisse.
  • La GeForce 9300M GS avec la technologie Hybrid SLI censée combiner la GeForce 9300M GS avec le chipset intégré GeForce 9100M G en SLI, cette technologie fonctionne aussi avec la GeForce 9200M GS.
  • La GeForce 9300M GS combinée en SLI hybride à son chipset intégré GeForce 9100M G aurait d'après certains tests/benchmarks les performances d'une GeForce 9400 GT de bureau.
Caractéristiques
Modèle GeForce 9200M GS (laptop) GeForce 9300M GS (laptop) GeForce 9400 GT GeForce 9500 GT GeForce 9600 GSO GeForce 9600 GT GeForce 9800 GT GeForce 9800 GTX GeForce 9800 GTX+ GeForce 9800 GX2
Processeur G98 G98 G92 G96 G92 G94 G92 G92 G92 G92
Nombre de Shaders Unifié 8 8 16 32 96 64 112 128 128 128×2 = 256
Fréquence GPU (MHz) 550 580 550 550 550 650 600 675 738 600 (×2)
Fréquence Shader (MHz) 1300 1450 1400 1375 1375 1625 1500 1688 1738 1500 (×2)
Fréquence de la Mémoire (MHz) 700 800 400 700 800 900 900 1100 1100 1000 (×2)
Filrage textures (GTexel/s) 4,4 8,8 26,4 20,8 33,6 43,2 47,2 76,8
Bus Mémoire (bit) 64 64 128 128 192 256 256 256 256 256 (×2)
Bande passante théorique (Gio/s) 11,2 12,8 12,8 22,4 38,4 57,6 57,6 70,4 70,4 64×2 = 128
Quantité de mémoire (Mio) 256 GDDR2/GDDR3 256/512 GDDR2/GDDR3 512/1024 DDR2 512/1024 GDDR3 384/768 GDDR3 512/1024 GDDR3 512/1024 GDDR3 512 GDDR3 512 GDDR3 512×2 = 1024 GDDR3
Nombre de transistors (millions) 760 754 505 754 754 754 754×2 = 1 508
unités ROP 4 4 8 16 12 16 16 16 16 16×2 = 32
Moteur de décodage HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD
Puissance shading (GFLOPS) 31 34 67 134 396 312 504 648 705 2×576

GeForce 200 Series[modifier | modifier le code]

La GeForce GTX 260, la première de la série. Il s’agit ici d’une version sous XFX.

En juin 2008, nVidia a lancé une nouvelle série de cartes graphiques basées sur la toute nouvelle « GT200 », destinées à remplacer les GeForce 9, réputées auprès des joueurs pour n’être que des GeForce 8 améliorées. Les GT200 reprennent les mêmes caractéristiques de base des GeForce 9, c’est-à-dire le support du PCI-Express 2.0 et de DirectX 10.0. nVidia ne s’intéresse donc toujours pas à la technologie DirectX 10.1, déjà présente sur les Radeon HD3xxx et les HD4xxx d’ATI. Pour le reste, tout est différent à commencer par l’architecture, les GT200 désormais utilisent le tout nouveau GT200 à la place des G92/G94. La finesse de gravure est de 65 nm et la bande passante est portée à plus de 140 Go/s soit le double de celle d’une 9800GTX. Idem pour le nombre de transistors qui passe de 754 (9800GTX) à 1400. La GTX 280 est la nouvelle carte graphique très haut de gamme de nVidia, elle détrône la 9800 GX2 après seulement 3 mois d’existence pour cette dernière. La GTX 280 est une solution mono-GPU, c’est-à-dire qu’elle ne possède qu’un seul processeur graphique principal, contrairement à la 9800 GX2.

La GTX 280 est restée longtemps le must en matière de gaming.

À noter que le concurrent d’nVidia, ATI, peine à trouver sa place sur le très haut de gamme, toutefois la dernière série HD4000 est une réussite avec des produits certes moins performants sur le haut de gamme, mais des tarifs généralement plus bas et donc un bon rapport performances/prix. Mais nVidia est connu, depuis les 6800, pour baisser ses prix de façon assez brutale lorsque ATI lance une nouvelle carte à prix réduit, ce fut encore le cas avec les GTX280 qui ont baissé de plus de 200 € en quelques semaines à cause d’une HD4870 à prix très agressif. Ainsi nVidia avait repris la tête au niveau performances/prix.

Depuis janvier 2009, nVidia a renouvelé son très haut de gamme en proposant la GTX 295, une carte bi-GPU, composée de deux G200b (le b signifiant une gravure en 55 nm). Les fréquences de la carte sont les mêmes que celles des GTX 260, soit 576 MHz pour le GPU, 1 242 MHz pour les shaders et 999 MHz pour la mémoire. Cette nouvelle carte permet à nVidia de reprendre la première place en termes de performances, dépassant ainsi la 4870X2. Cependant l’écart de performances entre les deux cartes est minime, alors que le prix de lancement de la solution bi-GPU nVidia est nettement plus élevé que celui d’ATI (459 € contre 370-390 € chez ATI). Toujours en janvier 2009, nVidia a également lancé la GTX 285, une carte haut de gamme qui est une révision de la GTX 280. La carte étant là encore équipée du G200b, la gravure passe en 55 nm, et les fréquences augmentent, passant de 602 à 648 MHz pour le GPU, 1 296 à 1 476 MHz pour les shaders, et de 1 107 à 1 242 MHz pour la mémoire. Cette carte est, à son lancement, la carte mono-GPU la plus puissante du marché. Depuis avril 2009, nVidia commercialise également la GTX 275, censée concurrencer la HD 4890 de chez ATI. Elle se situe, en termes de performances, entre une GTX 260+, et une GTX 285, tout en affichant des performances très proches de la GTX 280. Ces deux dernières cartes (GTX 285 et 275) permettent ainsi à nVidia, d’une part, de baisser ses coûts de production par rapport aux GTX 260 et 280, et donc ses prix, et d’autre part, de proposer des processeurs plus hautement cadencés. Ainsi, en baissant les prix et en montant les performances, nVidia souhaite améliorer encore le rapport performance / prix de son haut de gamme. Enfin, depuis mars 2009, est également commercialisée la GTS 250, qui n’est en réalité qu’une 9800GTX+ équipée d’un nouveau PCB. Le GPU reste donc le G92 qui équipait déjà les GeForce 9. Cette carte renouvelle ainsi le milieu de gamme de la marque (concurrençant ainsi la HD 4850 d’ATI).

Le futur GF100[5] prévu pour fin mars 2010[6] devrait bénéficier d’une gravure en 40 nm et de la prise en charge de DirectX 11 et DirectX 10.1[7]. Depuis mi-mai 2009, les premiers exemplaires de la puce (A1) sont sortis des usines de TSMC, et sont fonctionnels. Par ailleurs, on en sait un peu plus : elle mesurerait 23 mm de côté, ce qui correspond donc à une surface de chip de 529 mm2. De plus, le GF100 embarquerait 3 milliards de transistors (pour comparaison, le GT200 embarque 1,4 milliards de transistors dans 576 mm2). Le GF100 enfermerait également 512 processeurs de flux pour la GeForce GTX 480 contre seulement 448 sur la GeForce GTX 470. La mémoire serait de la GDDR5 sur un bus de 384 bits pour la Geforce GTX 480 et 320 bits pour la GeForce GTX 470. Enfin, les fréquences seraient les suivantes : 625 MHz pour le core et 1 250 MHz pour les shaders (GTX 480 et GTX 470). Le prix de vente de ces cartes, seraient, selon les rumeurs, de 680 dollars US pour la GeForce GTX 480 et 500 dollars US pour la GeForce GTX 470[8].

Caractéristiques[9]
Modèle GeForce GT 220 GeForce GT 240 GeForce GTS 240 GeForce GTS 250 GeForce GTX 260 GeForce GTX 275 GeForce GTX 280 GeForce GTX 285 GeForce GTX 295
Processeur GT216 GT215 G92b G92 G200 G200b G200 G200b G200b
Gravures (nm) 40 55 55 65 55 55 55 55 55
Nombre de Shaders Unifiés 48 96 112 128 192 240 240 240 480 (240 × 2)
Fréquence GPU (MHz) 625 550 675 738 576 633 602 648 576
Fréquence Shader (MHz) 1 360 1 340 1 620 1 836 1 242 1 404 1 296 1 476 1 242
Fréquence de la Mémoire (MHz) 1 012 850 1 100 1 100 999 1 134 1 107 1 242 999
Filtrage textures (GTexel/s) 10 17,6 37,8 47,2 36,9 50,6 48,2 51,8 92,2
Bus Mémoire (bit) 128 128 256 256 448 448 512 512 896 (448 × 2)
Bande passante théorique (Gio/s) ~32,4 (GDDR3) 54,4 (GDDR5) 70,4 70,4 ~111,9 ~127 ~141,7 ~159,0 ~223,8
Quantité de mémoire(Mio) 512/1024 DDR2/GDDR3 512/1 024 GDDR5/GDDR3/DDR3 1 024 GDDR3 512/1 024 GDDR3 896 GDDR3 896 GDDR3 1 024 GDDR3 (GDDR5 prévu) 1 024 GDDR3 1 792 (896 × 2) GDDR3
Nombre de transistors (millions) 486 727 754 754 1 400 1 400 1 400 1 400 2 800 (1 400 × 2)
Unités ROP 8 8 16 16 28 28 32 32 28
Moteur de décodage HD PureVideo 4 VP4 PureVideo 4 VP4 PureVideo 2 VP2 PureVideo 2 VP2 PureVideo 2 VP2 PureVideo 2 VP2 PureVideo 2 VP2 PureVideo 2 VP2 PureVideo 2 VP2
Puissance shading 196 GFlops 385 GFlops 554 GFlops 705 GFlops 715 GFlops 894 GFlops 933 GFlops 1 063 GFlops 1 788 (894 × 2) GFlops
Consommation max. / alimentation PC min. 58 W 69 W / 300 W 120 W / 450 W 150 W / 450 W 182 W / 500 W 219 W / 550 W 236 W / 550 W 204 W / 550 W 289 W / 680 W

GeForce 300 Series[modifier | modifier le code]

Caractéristiques
Modèle Geforce 310[10] Geforce 315[11] Geforce GT 320[12] Geforce GT 330[13] Geforce GT 340[14]
Processeur GT218 GT216 GT215 GT215
Gravures (nm) 40 40 40 40
Date de Sortie Novembre 2009 Février 2010 Février 2010 Février 2010 Février 2010
Nombre de Shaders Unifiés 16 48 72 96 96
Fréquence GPU (MHz) 589 475 540 500-550 550
Fréquence Shader (MHz) 1402 1100 1302 1250-1340 1340
Fréquence de la Mémoire (MHz) 1000 1580 1580 1000-1600 3400
Filtrage textures (GTexel/s) 7,6
Bus Mémoire (bit) 64 64 128 128/192/256 128
Bande passante théorique (Gio/s) 8 12.6 25.3 16-51,2 54.4
Quantité de mémoire(Mio) 512 512 1024 1024-2048 512-1024
Type de Mémoire DDR2 DDR3 GDDR3 DDR2/DDR3 GDDR5
Nombre de transistors (millions) 260 486 727 727
Unités ROP 4 4 8 8
Moteur de décodage HD
Puissance shading (GFLOPS) 67 158 281,232 360-385,92 385,92
Consommation max. / alimentation PC min. 30 W / 105 W 33 W 43 W / 300 W 75 W / 300 W 69 W / 300 W

GeForce 400 Series[modifier | modifier le code]

La nouvelle série de GPU par nVidia inaugurant l'architecture Fermi concurrence les ATI série 5000. À la sortie des premières cartes, début 2010[15],[16]. (GTX 480 et GTX 470), le bilan est mitigé : la GTX 480 reprend de justesse la palme de la meilleure carte mono GPU, mais au prix d'une consommation et d'une chauffe particulièrement élevées (jusqu'à 350 watts en charge). Le succès du GF100 est donc resté critiquable. La sortie de la GTX 460, basée sur le GF104, permet à nVidia de revenir dans la course grâce à une consommation moindre et un rapport performances-prix compétitif, en plus de se placer en face d'un gros trou dans la gamme d'AMD (5770-5830). La GTS 450, sortie peu après et basée sur le GF106, se destine à remplacer la vieillissante GTS 250 (qui est en fait une 9800 GTX+ renommée, elle même basée sur une 9800GTX, qui n'était qu'une 8800GT overclockée, c'est dire que son origine est lointaine) et donc à se placer en face de la Radeon HD 5770. Néanmoins, son succès est moindre que celui de la GTX 460, faute d'un grand intérêt face à une HD 5770 sortie depuis déjà un an. nVidia a enfin sorti ses déclinaisons d'entrée de gamme pour compléter sa famille de GPU Fermi.

Caractéristiques
Modèle Geforce GT 430[17] Geforce GT 440[18] Geforce GTS 450[19] Geforce GTX 460[20] Geforce GTX 465[21] Geforce GTX 470[22] Geforce GTX 480[23]
Processeur GF108 GF108 GF106 GF104 GF100 GF100 GF100
Gravure (nm) 40 40 40 40 40 40 40
Date de sortie Octobre 2010 Février 2011 Septembre 2010 Juillet 2010 Mai 2010 Mars 2010 Mars 2010
Nombre de Shaders Unifiés 96 96 192 336 352 448 480
Fréquence GPU (MHz) 700 810 783 675 607 607 700
Fréquence Shader (MHz) 1400 1620 1566 1350 1215 1215 1401
Fréquence de la Mémoire (MHz) 1200 - 1800 1800 - 3200 3608 3600 3206 3348 3696
Filtrage textures (GTexel/s) 11,2 13 25,1 37,8 26,7 34 42
Bus Mémoire (bit) 64 - 128 128 128 192 - 256 256 320 384
Bande passante théorique (Gio/s) 9.6 - 28.8 28.8 - 51.2 57.7 86.4 - 115.2 102.6 133.9 177.4
Quantité de mémoire(Mio) 512 - 1024 512 - 1024 - 2048 512 - 1024 768 - 1024 - 2048 1024 1280 1536
Type de Mémoire GDDR3 GDDR3/GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5
Nombre de transistors (millions) 585 585 1170 1950 3000 3000 3000
Unités ROP 4 4 16 24/32 32 42 48
Moteur de décodage HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD
Puissance shading (GFLOPS) 268.8 311.04 601.34 907.2 855.36 1088.64 1344.96
Consommation max. / alimentation PC min. 49 W / 300 W 65 W / 300 W 106 W / 400 W 160 W / 450 W 200 W / 550 W 215 W / 550 W 250 W / 600 W

GeForce 500 Series[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[24]
Modèle GeForce GT 520[25] Geforce GT 530[26] Geforce GTX 550 Ti[27] Geforce GTX 560[28] Geforce GTX 560 Ti[29] GeForce GTX 560 Ti 448 Core Geforce GTX 570[30] Geforce GTX 580[31] Geforce GTX 590[32]
Processeur GF119 GF118 GF116 GF114 GF114 GF110 GF110 GF110 2× GF110
Gravure (nm) 40 40 40 40 40 40 40 40 40
Date de sortie Avril 2011 Mai 2011 Mars 2011 Mai 2011 Janvier 2011 Décembre 2011 Décembre 2010 Novembre 2010 Mars 2011
Nombre de Shaders Unifiés 48 96 192 336 384 448 480 512 1024 (512 x2)
Fréquence GPU (MHz) 810 700 900 810 822 732 732 772 607
Fréquence Shaders (MHz) 1620 1400 1800 1620 1645 1464 1464 1544 1215
Fréquence de la Mémoire (MHz) 1800 1800 4104 4004 4008 3800 3800 4008 3414
Filtrage textures (GTexel/s) 6,5 11,2 28,8 45,4-49,8 52,5 41 43,9 49,4 77,7
Bus Mémoire (bit) 64 128 192 256 256 320 320 384 2x 384
Bande passante théorique (Gio/s) 14.4 28.8 98.5 128 128.27 152 152 192.4 2x 163.9
Quantité de mémoire (Mio) 1024 - 2048 1024 - 2048 1024 1024 - 2048 1024 - 2048 1280 1280 1536 - 3072 2x 1536
Type de Mémoire GDDR3 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5
Nombre de transistors (millions) 585 1170 1950 1950 3000 3000 3000 2x 3000
Unités ROP 4 4 24 32 32 40 40 48 2 x 48
Moteur de décodage HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD
Puissance shading (GFLOPS) 155.5 268 691.2 1075 1263.4 1311 1405.4 1581.1 2488.3
Consommation max. / alimentation PC min. 29 W / 300 W 50W / 300 W 116 W / 400 W 150 W / 450 W 173 W / 500 W 210 / ? 219 W / 550 W 244 W / 600 W 365 W / 700 W

GeForce 600 Series[modifier | modifier le code]

En septembre 2010, Nvidia annonce que l'architecture Kepler sera le successeur de Fermi basée sur un process de fabrication en 28 nm. La première carte graphique équipée de cette architecture, qui se nomme GTX 680, est sortie le 22 mars 2012[33],[34]. La gamme se compose de :

  • en entrée de gamme : 630 (OEM), 640, 650
  • en milieu de gamme : 650 Ti, 660 SE, 660, 660 Ti
  • en haut de gamme : GTX 670, GTX 680
  • en très haut de gamme: GTX 680, GTX 690

Certaines GeForce 500 Series basées sur l’architecture Fermi, comme les GeForce 510 et GT 520, sont par ailleurs renommées et viennent compléter cette nouvelle gamme de cartes graphiques par le bas en devenant les GeForce 605 et GeForce GT 620[35]. Elles sont toutefois réservées aux OEM, tout comme les GeForce GT 640 Fermi. Des GeForce GT 610, GT 620 et GT 630 destinées au grand public et basées sur l’architecture Fermi font également leur apparition en entrée de gamme.

Caractéristiques
Modèle GeForce GT 620 DDR3[36] GeForce GT 630 OEM[37] GeForce GT 640 DDR3 OEM[38] GeForce GT 640 GDDR5 OEM[39] GeForce GT 640[40],[41] GeForce GTX 650[42] GeForce GTX 650 Ti[43] GeForce GTX 660 SE[44] GeForce GTX 660 OEM[45] GeForce GTX 660[46] GeForce GTX 660 Ti[47] GeForce GTX 670[48] GeForce GTX 680[49] GeForce GTX 690[50]
Processeur GF119 GK??? GK107 GK107 GK107 GK107 GK106 GK106 GK104 GK106 GK104 GK104 GK104 2× GK104
Gravure (nm) 40 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28
Date de sortie Avril 2012 Avril 2012 Avril 2012 Avril 2012 Juin 2012 Septembre 2012 Octobre 2012 2013 Aout 2012 Septembre 2012 Aout 2012 Mai 2012 Mars 2012 Avril 2012
Nombre de Shaders Unifiés 96 96 384 384 384 384 768 768 1152 960 1344 1344 1536 3072
Nombre de SMX: 2 2 2 2 2 4 6 5 7 7 8 2 x 8
Nombre de GPC: 1 1 1 1 3 3 4 4 4 2 x 4
Fréquence GPU (MHz) 810 Mhz 810 MHz 797 MHz 950 MHz 900 MHz 1058 MHz 960 MHz 928 MHz 823 MHz 980 MHz 915 MHz 915 MHz 1006 MHz 915 MHz
Fréquence GPU Boost (MHz) N/A N/A N/A N/A N/A N/A 1006 MHz 888 MHz 1033 MHz 980 MHz 980 MHz 1058 MHz 1019 MHz
Fréquence Shaders (MHz) 810 MHz 797 MHz 950 MHz 900 MHz 1058 MHz 960 MHz 928 MHz 823 MHz 980 MHz 915 MHz 915 MHz 1006 MHz 915 MHz
Fréquence de la Mémoire (MHz) 1782 MHz 1782 MHz 5000 MHz 1782 MHz 1250 MHz 5400 MHz 5600 MHz 5800 MHz 6008 MHz 6008 MHz 6008 MHz 6008 MHz 6008 MHz
Filtrage textures (GTexel/s) 13 25,5 30,4 28,8 33,9 59,2 59,4 79 78,4 102,5 102,5 128,8 234
Bus Mémoire (bit) 64 128 128 128 128 128 128 192 192 192 192 256 256 2 x 256
Bande passante théorique (Gio/s) 28,5 28,5 80 28,5 80 86,4 134 134 144,2 144,2 192,256 192,256 2 x 192,256
Quantité de mémoire (Mio) 1024/2048 1024/2048 1024/2048 1024/2048 1024/2048 1024/2048 1024/2048 2048 1536/3072 2048 2048 2048 2048 2 x 2048
Type de Mémoire DDR3/GDDR5 DDR3 GDDR5 DDR3 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5 GDDR5
Nombre de transistors (millions) 1 300 1 300 1 300 1 300 2 540 2 540 3 540 2 540 3 540 3 540 3 540 2 x 3 540
Unités ROP 4 16 16 16 16 16 24 24 24 24 32 32 2 x 32
Unités de texture 16 32 32 32 32 64 112 80 112 112 128 2 x 128
Puissance shading (GFLOPS) 311 612,1 729,6 691 1625,088 1420,8 1896,2 1881,6 2459,5 2459,5 3090 2 x 2810,88
Consommation max. / alimentation PC min. 65 / 300 65 / 350 75 / 350 65 / 350 64 / 350 110 / 400 130 / 450 140 / 450 150 / 450 170 / 500 195 / 550 300 / 650
Niveau d'OpenGL supporté 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2 4.2
Niveau d'OpenCL supporté 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2 1.2
Niveau de DirectX supporté 11.1 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0 11.0
Niveau de HLSL supporté 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0 5.0

Modèles pour ordinateurs portables et imac :

Tous ces modèles utilisent l'architecture Fermi :

  • La GTX 675M utilise un GF 114 à 620 MHz.
  • La GTX 670M utilise un GF 114 à 598 MHz.
  • La GT 640M LE utilise un GF 108 à 762 MHz.
  • La GT 635M utilise un GF 116 à 675 MHz ou 753 MHz.
  • La GT 630M utilise un GF 108 ou un GF 117 à 800 MHz.
  • La GT 620M utilise un GF 117 à 625 MHz.
  • La GT 610M utilise un GF 119 à 900 MHz.

Tous ces modèles utilisent l'architecture Kepler :

  • La GTX 680M est la carte graphique mobile la plus haut de gamme de NVidia et c'est la carte mobile la plus puissante début 2013. Elle dispose d'un GK 104 de 7 SMX[51]fonctionnant à 720 MHz. Elle est sortie en octobre 2012[52].
  • La GTX 660M utilise un GK 107 à 835 MHz.
  • La GT 650M utilise un GK 107 à 850 MHz ou 735 MHz et de la GDDR5 ou de la DDR3.
  • La GT 640M utilise un GK 107 à 625 MHz.
  • La GT 640M LE utilise un GK 107 à 500 MHz et peut utiliser de la DDR3 au lieu de la GDDR5[53].

GeForce 700 Series[modifier | modifier le code]

Les GeForce 700 Series succèdent aux GeForce 600 Series en 2013 et en reprennent l'architecture Kepler. Cette nouvelle génération, qui est en fait issue principalement de renommages des cartes GeForce 600 Series utilise également les mêmes processeurs comme le GK 104 et le GK 110. La seule nouveauté technique introduite est une révision du GK 110 qui permet d'utiliser le processeur avec toutes ses unités activées. Cette génération respecte le même schéma au niveau des gammes. Deux nouvelles cartes ont vu le jour en début 2014 : la GTX 750 et la 750Ti qui n'utilise aucune alimentation supplémentaire, mais utilisent la nouvelle architecture de Nvidia baptisé Maxwell et les codes du processeur sont les GM 107. De nouvelles cartes de serie 800 sont prévues et utiliseront également l'architecture Maxwell.

Caractéristiques

Comme indiqué précédemment, la quasi-totalité des GeForce 700 Series sont issues de renommages des GeForce 600 Series et de la GTX Titan. Elles sont donc toujours compatibles DirectX 11.0.

Modèle GeForce GTX 750Ti[54] GeForce GTX 760[55] GeForce GTX 770[56] GeForce GTX 780[57] GeForce GTX 780Ti[58]
Code du Processeur GM 107 GK 104 GK 104 GK 110 GK 110
Fréquence 1200 Mhz 980 Mhz 1054 Mhz 863 Mhz 875 Mhz
Quantité de Mémoire 1 ou 2 Go 2 ou 4 Go 2 ou 4 Go 3 Go (et bientôt 6 Go) 3 Go
Bus mémoire 256 bits 256 bits 384 bits 384 bits
Nombre de SMX 8 8 8 12 15

GeForce 800 Series[modifier | modifier le code]

Les GeForce 800 Series succèdent aux GeForce 700 Series. Elles reprennent soit l'architecture Kepler des 600 et 700 Series, soit inaugurent l'architecture Maxwell, voire reprennent l'architecture Fermi des 400 Series (cas de la GT820M). Elles ont été annoncées en mars 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Marc Prieur, « NVIDIA GeForce2 MX »,‎ 28 juin 2000 (consulté le 19 février 2014).
  2. Article GeForce GTX 880M : la carte graphique de NVIDIA en test
  3. a et b (en) Demerjian, « All Nvidia G84 and G86s are bad », sur The Inquirer,‎ 9 juillet 2008 (consulté le 21 mai 2014).
  4. Des 8800 GT transformées en 9800 GT.
  5. Un GT300 en préparation chez NVIDIA.
  6. [1].
  7. Pas de GPU DirectX 10.1 pour NVIDIA.
  8. [2].
  9. Spécifications des GeForce GTX 260 & 280
  10. NVIDIA GeForce GT 310
  11. NVIDIA GeForce GT 315
  12. NVIDIA GeForce GT 320
  13. NVIDIA GeForce GT 330
  14. NVIDIA GeForce GT 340
  15. Les nouvelles GTX480 et GTX470 à l’architecture repensée.
  16. Les nouvelles GTX480 et GTX470 sortiront début 2010.
  17. NVIDIA GeForce GT 430
  18. NVIDIA GeForce GT 440
  19. NVIDIA GeForce GTS 450
  20. NVIDIA GeForce GTX 460
  21. NVIDIA GeForce GTX 465
  22. NVIDIA GeForce GTX 470
  23. NVIDIA GeForce GTX 480
  24. Spécifications des GeForce GTX 580 & 590
  25. NVIDIA GeForce GTX 520
  26. NVIDIA GeForce GTX 530
  27. NVIDIA GeForce GTX 550
  28. NVIDIA GeForce GTX 560
  29. NVIDIA GeForce GTX 560
  30. NVIDIA GeForce GTX 570
  31. NVIDIA GeForce GTX 580
  32. NVIDIA GeForce GTX 590
  33. NVIDIA GeForce GTX 680 en test
  34. GeForce GTX 680 : Kepler envoie Tahiti à la retraite sur Tom's Hardware.
  35. NVIDIA : de nouvelles GeForce pour les OEM sur Tom’s Hardware (6 avril 2012).
  36. [3]
  37. NVIDIA GeForce GT 630 OEM
  38. NVIDIA GeForce GT 640 OEM
  39. La GeForce GT 640, vous la voulez Kepler ou Fermi ? sur Tom’s Hardware (27 avril 2012).
  40. NVIDIA lance sa GeForce GT 640 sur Tom’s Hardware (5 juin 2012).
  41. NVIDIA GeForce GT 640
  42. Les GeForce GTX 650 et 660 au banc d’essai , Tom's Hardware (14 septembre 2012).
  43. NVIDIA : les spécifications de la GeForce GTX 650 Ti , Tom's Hardware (21 septembre 2012).
  44. GeForce GTX 660 SE : le GPU à 200 € , Tom's Hardware (4 janvier 2013).
  45. Après la GeForce GTX 660 Ti, voici la version non-Ti sur Tom’s Hardware (21 aout 2012).
  46. NVIDIA : le chipset GK106 existe-t-il vraiment ?, Tom's Hardware (4 septembre 2012).
  47. Nvidia dégaine sa GeForce GTX 660 Ti sur Tom’s Hardware (16 aout 2012).
  48. NVIDIA GeForce GTX 670
  49. NVIDIA GeForce GTX 680
  50. NVIDIA GeForce GTX 690
  51. Ce processeur nommé précisément GK 104-325 est également utilisé par la GTX 670.
  52. Article sur la GTX 680M
  53. Article sur les GeForces 600M
  54. [4]
  55. [5]
  56. Article sur la GeForce GTX 770
  57. Article sur la GeForce GTX 780
  58. Article sur la GeForce GTX 780 Ti

Liens externes[modifier | modifier le code]