Gaztelu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaztelu (homonymie).
Gaztelu
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Udal / Municipio
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Guipuscoa Guipuscoa
Comarque Tolosaldea
Maire Francisco Navas Goena ((Indép.))
Code postal 20491
Démographie
Gentilé Gazteluarra
Population 170 hab. (2013)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 06′ 57″ N 2° 01′ 27″ O / 43.1158, -2.0241743° 06′ 57″ Nord 2° 01′ 27″ Ouest / 43.1158, -2.02417  
Superficie 915 ha = 9,15 km2
Localisation
Localisation de Gaztelu

Géolocalisation sur la carte : Pays basque

Voir sur la carte administrative du Pays basque
City locator 14.svg
Gaztelu

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Gaztelu

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Gaztelu
Liens
Site web pas de site

Gaztelu est une commune du Guipuscoa dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité est très petite, comptait 151 habitants fin 2004 et un territoire de 6 km². La population est composée d'un noyau modeste qui est articulé autour de l'église paroissiale, de la mairie et le fronton. La population vit principalement dispersée dans des fermes plus ou moins dispersés autour de ce noyau.

La principale activité économique de la municipalité est agricole, bien qu'une bonne partie de ses habitants travaille dans l'industrie et les services des localités voisines. Dans le village il existe une pension municipale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il existe l'avis étendu que le nom du village (gaztelu signifie château en basque) provient d'une possible forteresse médiévale qui était construite aux alentours de la montagne Uli, à la frontière avec la Navarre, et très près de l'actuel village. Ce qui est certain est qu'on n'a pas localisé de vestiges de ce château frontalier hypothétique. Comme d'autres petits villages de la zone, Gaztelu a été uni à ville de Tolosa en 1374, pour se protéger protéger des attaques de guerres des bandes[1] (banderizos). Des siècles plus tard, ce danger disparu, Gaztelu a essayé d'être séparé de nouveau de ville, mais ne l'a pas obtenu jusqu'en 1845, avec l'approbation de la Loi de Mairies. Postérieurement, entre 1966 et 1995, Gaztelu a été uni au village voisin de Leaburu en formant la municipalité de Leaburu-Gaztelu qui a été séparée en 1995, à demande des habitants de Gaztelu.

La totalité de la population pratique l'euskara (la langue basque), qui est la langue habituelle utilisée quotidiennement.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La guerre des bandes opposait les partisans de deux familles: les Oñas et les Gamboins. Les Oñaciens étaient des partisans de la lignée guipuscoane des Oñas. Elle était menée par la famille Mendoza, avec comme alliés les Beaumontais et la couronne de Castille. Les Gamboins étaient les partisans de la lignée guipuscoane des Gamboa. Ils étaient alliés aux Agramontais (qui apparaissent pour la première fois au début du XIIe siècle avec Sanche VII le Fort) et le Royaume de Navarre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]