Gazoduc trans-caribéen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gazoduc trans-caribéen
Gasoducto Transcaribeño
Informations géographiques
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
Drapeau de la Colombie Colombie
Tracé MaracaiboPuerto Ballena
Image illustrative de l'article Gazoduc trans-caribéen
Tracé du pipeline trans-caribéen.
Informations générales
Type de produits Gaz naturel
Mise en service 12 octobre 2007
Longueur 224,4 km
Capacité de transport 5 milliards de m3 par an
Propriétaire(s) Drapeau du Venezuela PDVSA

Le gazoduc trans-caribéen (également connu sous le nom de pipeline Antonio Ricaurte) est un gazoduc reliant le Venezuela et Colombie, avec une extension prévue vers le Panamá et probablement le Nicaragua.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction a débuté le 8 juillet 2006 avec la présence des présidents Hugo Chávez du Venezuela, Álvaro Uribe de la Colombie et Martín Torrijos du Panamá. L'inauguration a eu lieu le 12 octobre 2007[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le gazoduc mesure 224,4 kilomètres de long et relie Maracaibo dans l'État de Zulia au Venezuela à la réserve de gaz de Puerto Ballena, dans le département de La Guajira, en Colombie. Son utilisation est prévue en deux phases.

Durant la première phase, le gazoduc transporte le gaz naturel de la Colombie vers le Venezuela[2]. Le gaz, fourni par Ecopetrol and Chevron[1], est utilisé par PDVSA qui l'injecte dans ses réservoirs de pétrole pour en augmenter la production.

Durant la deuxième phase, qui devrait débuter en 2012, le pipeline inversera et transportera le gaz du Venezuela vers la Colombie, puis vers le Panamá[1],[2].

La construction pour la mise en œuvre de la première phase a couté 467 millions de dollars[1]. Sa capacité de transport maximum est de 5 milliards de mètres3 par an[3].

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

L'opérateur du gazoduc est la compagnie Petróleos de Venezuela[1].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Trans-Caribbean pipeline » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b, c, d et e (en) « Colombia gas-links with Venezuela and joins Bank of the South », MercoPress,‎ 12 oct. 2007 (lire en ligne)
  2. a et b (en) « Construction starts on Colombia-Venezuela natural gas pipeline », EFE,‎ 8 juil. 2006 (lire en ligne)
  3. (en) « Ecopetrol, Chevron Ship 300MM Cf/D of Gas to Venezuela », Downstream Today,‎ 12 juin 2009 (lire en ligne)