Gazimestan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Gazimestan
Le monument de Gazimestan
Le monument de Gazimestan
Présentation
Période ou style Médiéval
Type Tour
Architecte Aleksandar Deroko
Date de construction 1953
Dimensions 25 m
Destination actuelle Mémorial
Protection Entité spatiale historico-culturelle d'importance exceptionnelle
Géographie
Pays Serbie Serbie
Province Drapeau du Kosovo Kosovo
District Pristina-Kosovo
Commune Obiliq/Obilić
Localisation
Coordonnées 42° 40′ 37″ N 21° 07′ 50″ E / 42.67697583, 21.1305916442° 40′ 37″ Nord 21° 07′ 50″ Est / 42.67697583, 21.13059164  

Géolocalisation sur la carte : Kosovo

(Voir situation sur carte : Kosovo)
Gazimestan

Gazimestan (en serbe cyrillique : Газиместан) est le nom d'un monument commérant la bataille de Kosovo Polje, qui s'est déroulée le 15 juin 1389. Il est situé au Kosovo, dans la commune (municipalité) d'Obiliq/Obilić, district de Pristina (selon le Kosovo) ou district de Kosovo (selon la Serbie). Il a été construit en 1953, à l'époque de la République fédérative socialiste de Yougoslavie. C'est une œuvre de l'architecte Aleksandar Deroko, qui lui a donné la forme d'une tour médiévale. Le monument figure sur la liste des entités spatiales historico-culturelles d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de Gazimestan dérive du mot turc ottoman gazi, qui signifie le « héros », et du mot serbe ', qui signifie le « lieu » ou l'« endroit ». Gazimestan est ainsi le « lieu des héros ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors du 600e anniversaire de la bataille de Kosovo Polje, en 1989, Slobodan Milošević a prononcé le discours de Gazimestan[2], juste avant les tensions nationalistes et ethniques qui ont accompagné la dislocation de la Yougoslavie.

Sur le monument figure la malédiction du Kosovo, attribuée au prince Lazar :

« Quiconque est Serbe et de naissance serbe
Et de sang et de culture serbes
Sans venir à la bataille du Kosovo,
Puisse-t-il ne jamais obtenir la descendance que son son cœur désire !
Ni fils ni fille
Puisse rien ne pousser de ce que sème sa main !
Ni vin sombre ni blé blanc
Et puisse-t-il être maudit de siècles en siècles ! »

La forme de cette malédiction apparaît pour la première dans l'édition de 1845 du recueil de chansons populaires réalisé par Vuk Stefanović Karadžić.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Gazimestan », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 28 mars 2011)
  2. (en) « Gazimestan, 600th anniversary of the Kosovo polje battle », sur http://www.archive.org (consulté le 28 mars 2011) - Vidéo du discours

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]