Gazeta Wyborcza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gazeta Wyborcza.jpg
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Langue Polonais
Périodicité Quotidien
Genre Presse nationale
Diffusion 436 000[1] ex. (2006)
Date de fondation 8 mai 1989
Ville d’édition Varsovie

Propriétaire Agora SA
Rédacteur en chef Jaroslaw Kurski
ISSN 0860-908X
Site web Site internet

Gazeta Wyborcza (littéralement Le journal électoral) est un quotidien polonais fondé en avril 1989[1], dirigée par Adam Michnik, et possédé par le holding Agora SA. Est parfois considéré comme un tabloïde [2]

Suite à la Table Ronde de février 1989, Gazeta Wyborcza soutient pour les premières élections libres la coalition Solidarność, opposée au Parti ouvrier unifié polonais (PZPR), au pouvoir depuis 1948. Son premier numéro est tiré à 150 000 exemplaires, rédigé par une vingtaine de journalistes, pour la plupart d'anciens collaborateurs de Tygodnikiem Mazowsze.

En septembre 1989, le journal devient adversaire de Lech Wałęsa et Solidarność exige le retrait du slogan du mouvement (« Nie ma wolności bez Solidarności » : « pas de liberté sans Solidarité »)[3]. Le journal défend généralement des positions de centre-gauche[réf. nécessaire], bien qu’ayant soutenu la thérapie de choc en 1989[3]. Il défend vigoureusement l’économie de marché[3] et soutient l’intervention américaine en Irak en 2003[3].

Un an après son apparition, le journal tire à 500 000 exemplaires, et dans les années 2000, en baisse, entre 392 000 (2009) [3] et 436 000 (en 2006[1]), certains avançant 650 000[réf. nécessaire]). En 2004, le journal a perdu la première place en matière de tirage, dépassée par le tabloïd hebdomadaire Fakt. Sa rédactrice en chef historique est Helena Lucywo (de 1989 à 2007)[3].

Depuis le début, Adam Michnik est l’éditorialiste en chef[3]. Le journal emploie actuellement 780 journalistes, dont 5 correspondants à l'étranger, et dispose de plusieurs locaux dans les grandes villes de Pologne, bien que le journal ait dû réduire de 20 % ses effectifs en 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Arte, Gazeta Wyborcza (Pologne), publié le 30 mars 2006, mis à jour le 16 mai 2006 [1], consulté le 7 juin 2009
  2. Cathie Burton, Alun Drake, Hitting the headlines in Europe: a country-by-country guide to effective media relations, 2004, ISBN 0749442263
  3. a, b, c, d, e, f et g Piotr Smolar, « Gazeta : La vigie de la Pologne », Le Monde, 31 mai-1er juin 2009, p 15