Gaz Blau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Gaz de pétrole.
Le gaz Blau fût utilisé par le LZ 127 Graf Zeppelin

Le gaz Blau (en allemand : Blaugas), du nom de son inventeur, l'allemand Hermann Blau d'Augsbourg, était un gaz d'éclairage (gaz manufacturé ou gaz de synthèse). Il était fabriqué par distillation des huiles minérales, le naphta obtenu était comprimé jusqu'à l'état liquide et stocké dans des bombonnes d'acier. Tout comme le GPL il retrouvait son état gazeux lors de sa libération. Chimiquement, le gaz blau est semblable au gaz de houille.

Le gaz blau possédait la plus haute énergie spécifique sur tous les gaz de synthèses produits à cette époque, mais contrairement au gaz de houille, il était exempt de monoxyde de carbone.

Le gaz blau a été brûlé pour l'éclairage et le chauffage. En France, on l'utilisa aussi pour l'éclairage des phares[1].

Une forme moins pure connue sous le nom de gaz Pintsch a servi à l'éclairage des voitures de chemin de fer et aux poêles de la fin XIXe siècle et début XXe siècle.

Le gaz blau fut le plus célèbre, mais d'abord parce qu’il a été utilisé comme gaz de propulsion du LZ 127 Graf Zeppelin.

Il avait plusieurs avantages sur les combustibles liquides, tels que l'essence. Il était non explosif, et, parce qu'il pesait approximativement autant que l'air, le brûler et remplacer son volume par de l'air n’allégeait pas un dirigeable, éliminant le besoin d'ajuster sa flottabilité ou son lest en vol.

Blaugas contient environ 50 % d'oléfines (alcènes), 37 % de méthane et d'autres alcanes, 6 % d'hydrogène et le reste d'air. Il a une valeur énergétique spécifique de 15 349 kcal/m3.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]