Gayatri Chakravorty Spivak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gayatri Chakravorty Spivak

Gayatri Chakravorty Spivak, née le 24 février 1942 à Calcutta (Inde britannique), est une théoricienne de la littérature et critique littéraire contemporaine, professeure à l'université Columbia, de New York[1].

Son œuvre théorique et critique, qui s'intéresse à l'« autre » de l'Occident sous toutes ses formes, est caractérisée par une méfiance systématique envers toutes les pensées de la « totalisation ».

Elle est connue pour avoir traduit et introduit De la grammatologie de Derrida en langue anglaise, et pour son essai Les subalternes peuvent-elles parler ?, considéré comme un des textes fondateurs du post-colonialisme.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Après des études en langue anglaise en Inde, Spivak part pour l'université Cornell aux États-Unis, où elle étudie la littérature comparée. En 1974, elle publie une thèse sur William Butler Yeats.

La suite de son travail mène à la traduction de De la grammatologie de Jacques Derrida, et à une carrière de critique littéraire dans une veine post-structuraliste, mêlée à des théories déconstructivistes, marxistes, féministes et postcoloniales.

En mars 2007, Spivak devient University Professor à l'Université de Columbia, faisant d'elle l'unique femme de couleur à qui est accordé le statut honorifique le plus élevé, en 264 ans d'histoire[2]. En juin 2012, elle reçoit le Prix de Kyoto pour son travail[3]. Le 4 novembre 2014, elle reçoit le titre de docteur honoris causa de l'Université Paris 8[4].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Subaltern Studies: Deconstructing Historiography (1985)
  • In Other Worlds: Essays in Cultural Politics (1987)
  • Can the Subaltern Speak? in Cary Nelson and Larry Grossberg, eds. Marxism and the interpretation of Culture (1988)
  • Selected Subaltern Studies. Ed. with Ranajit Guha (1988)
  • The Post-Colonial Critic: Interviews, Strategies, Dialogues. Ed. Sarah Harasym. (1990)
  • Thinking Academic Freedom in Gendered Post-Coloniality (1993)
  • A Critique of Post-Colonial Reason: Toward a History of the Vanishing Present (1999)
  • Death of a Discipline (2003)
  • Other Asia (2005)
  • Translating into English (2005)
  • Rethinking Comparativism (2010)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

  • Stephen Morton, Gayatri Chakravorty Spivak (Abingdon: Routledge, 2007).
  • Mark Sanders, Gayatri Chakravorty Spivak: Live Theory, Continuum International Publishing Group Ltd. Coll.Live Theory, 2006, 148 p.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.columbia.edu/cu/english/fac_profiles.htm#gcs4
  2. (en) BULAN LAHIRI, « Speaking to Spivak », The Hindu, Chennai, India,‎ 2011-02-06 (lire en ligne)
  3. (en) « Japan's Kyoto Prize winners share $1.8 million », Agence France-Presse,‎ 22 juin 2012
  4. Remise du titre de Docteur Honoris Causa à Gayatri Chakravorty Spivak par Danielle Tartakowsky, présidente de l’université Paris 8

Liens externes[modifier | modifier le code]