Gautier de Châtillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier et Châtillon.

Gautier de Châtillon, dit aussi Philippe Gautier de Châtillon ou Gautier de Ronchin ou Gaultier de Lille (1135-1201), est un poète français.

Il est né dans la première moitié du XIIe siècle et mourut de la peste au début du XIIIe. Il est aussi désigné comme Philippus Galtherus en latin, Philippus Gualtherus de Castellione, ou encore Gualtherus, Gualterus de Insulis, Walter de Châtillon.

Alexandréide[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de L’Alexandréide, un long poème héroïque en vers hexamètres tiré de l'histoire de Quinte-Curce, composé entre 1178 et 1182, et dédié à Guillaume, archevêque de Reims. Ce poème est réputé être « le meilleur poème épique latin du Moyen Âge » (De Ghellinck). Gérard Oberlé, dans Poètes néo-latins en Europe, en signale néanmoins les bizarreries : les soldats grecs sont appeles quirites comme des romains et on y évoque des événements relatifs à la Passion du Christ comme contemporains d'Alexandre. Ce poème sera traduit plus tard en néerlandais par Jacques van Maerlant et en allemand par Ulrich von Eschenbach. On attribue aussi à son auteur l'Apocalypse de Goliard[1].

Dans son Alexandréide, la mention : «...incidis in Scyllam cupiens vitare Charybdin... » (tombant sur Scylla en voulant éviter Charybde) serait le fondement de l'expression moderne tomber de Charybde en Scylla popularisée par de Jean de La Fontaine dans sa fable « La Vieille et les deux Servantes ».

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Manuel d'histoire littéraire de la France - Des Origines à 1600, collectif, Messidor/Éditions sociales, p.289

Bibliographie[modifier | modifier le code]