Gautier III de Brienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier de Brienne et Gauthier III.
Armoiries de Gautier de Brienne : de vair plein[1].

Gautier III de Brienne[2], est comte de Brienne de 1190 à 1205 et roi titulaire de Sicile de 1200 à 1205. Il était fils d'Érard II, comte de Brienne, et d'Agnès de Montfaucon ou de Montbéliard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prévost affirme que Gautier III de Brienne s'est rendu en Terre sainte en 1188 avec son frère Jean et qu'il a participé à la défense d'Acre[3], mais cette ville s'est rendue à Saladin sans combat le 10 juillet 1187 et n'a été reprise par les Croisés que le 12 juillet 1191, ce qui met en doute cette affirmation.

En 1200, il épouse Elvire de Lecce, fille de Tancrède de Lecce et héritière de Guillaume III de Sicile, roi de Sicile et mort en 1198. La succession était également revendiquée par Henri VI de Hohenstaufen, qui occupe le royaume depuis 1194, et qui est mort en 1197, laissant un fils de trois ans, le futur empereur Frédéric II de Hohenstaufen.

Gautier en appelle au pape Innocent III pour faire valoir ses droits, mais le pape ne l'investit que de la principauté de Tarente et du comté de Lecce, qu'Henri VI avait promis à Elvire, et lui recommande de rester fidèle à Frédéric. Mais Gautier ne l'entend pas ainsi et engage sa terre de Brienne pour financer la guerre, et entreprend la conquête du royaume de Sicile. Il bat les partisans de Frédéric à deux reprises, d'abord à Capoue le 10 juin 1201, puis à Cannes le 1er octobre 1201, mais Diepold de Vohbourg le bat à Sarno le 11 juin 1205 et Gautier, griévement blessé au cours de l'engagement, meurt quelques jours plus tard en prison[4].

Ascendance[modifier | modifier le code]

De son épouse Elvire de Lecce († après 1216), il n'avait eu qu'une fille et un fils posthume :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gautier III de Brienne sur le site Early Blazon
  2. Gautier III de Brienne sur Medieval Lands
  3. (Prévost 1956, p. 296)
  4. Friedrich Emanuel von Hurter, Alexandre de Saint-Chéron, Jean-Baptiste Haiber, Histoire du pape Innocent III et de ses contemporains, volume 2, 1839, p. 168

Source[modifier | modifier le code]

  • M. Prévost, « Brienne (Maison de) » dans Dictionnaire de Biographie Française, vol. 7, Paris,‎ 1956 [détail des éditions] , col. 296-299

Voir aussi[modifier | modifier le code]