Gau (Moyen Âge)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gau.

Gau (au pluriel Gaue, gouw en néerlandais) est un terme allemand désignant une subdivision à l'intérieur d'un pays, souvent une province ancienne ou actuelle. Le terme était utilisé à l'époque médiévale, où il était considéré comme l'équivalent du pays ou pagus (ou de l'anglais shire) et a été remis au goût du jour en Allemagne sous le régime nazi (voir Reichsgau).

Le Gau au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

À l'origine, Gau était un terme vieux francique désignant une division politico-géographique d'une nation. Le mot est l'équivalent allemand du latin pagus. Le Gau est donc analogue au pays de la France féodale. Les cognats dans les autres langues germaniques sont gou en moyen haut-allemand, gawi en gotique, gouw en néerlandais, go en frison, en vieux saxon.

Dans les pays germanophones à l'est du Rhin, le Gau formait l'unité administrative de l'Empire carolingien aux IXe et Xe siècles. Beaucoup de ces unités territoriales sont ensuite devenu ce que l'on appelle un comté (Grafschaft en allemand), c'est-à-dire un territoire gouverné par un comte ou grave. Le comte était au départ un gouverneur nommé, mais le titre devint progressivement héréditaire et le comté devint un fief.

Traces dans la topographie[modifier | modifier le code]

Le terme médiéval Gau (parfois Gäu, gouw en néerlandais, parfois -govie en français) a survécu dans le nom de certaines régions d'Allemagne, d'Autriche, d'Alsace, de Suisse, de Belgique et des Pays-Bas. Certains de ces noms sont formés sur le nom d'un cours d'eau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]