Gatien de Tours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gatien ou Gatianus ou Catianus ou Gatianus ou Gratianus (en latin) ; ou Cassien, Gratien (en français)[1] fut le premier évêque[2],[3] de Tours, au IIIe siècle et tout début du IVe siècle.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Selon les historiens du christianisme[4], durant le mandat du consul Decius (Trajan Dèce) (250), le pape Fabien envoya en Gaule sept évêques de Rome pour prêcher la bonne parole :

Une communauté de chrétiens existait déjà à Lyon, dont Irénée avait été l'évêque.

On ne sait quasiment rien de Gatien de Tours, sinon qu'il aurait rencontré au début une vive opposition de la population locale et qu'il aurait été obligé de célébrer le culte dans des catacombes. Il serait mort paisiblement, vers 337, après avoir été évêque pendant cinquante ans.

Son successeur, saint Lidoire (337-371), l'honora comme un saint[2].

La cathédrale de Tours lui est dédiée depuis 1357, en remplacement d'une dédicace à Maurice d'Agaune.

On dit que saint Martin allait souvent prier sur son tombeau.

Fête : le 18 décembre. Saint Gatien est le patron des cathédrales et de leurs bâtisseurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. San Graziano (Gaziano) di Tours
  2. a et b Nominis
  3. Histoire de la cité tourangelle
  4. Vetus Martyrologium Romanum (1961) Die 18 Decembris: Quintodecimo Kalendas Januarii: "Turonis, in Gallia, Sancti Gatiani Episcopi, qui, a Sancto Fabiano Papa primus ejusdem civitatis Episcopus ordinatus est, et multis clarus miracolis obdormivit in Domino".