Gastrodiscoides hominis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gastrodiscoides hominis est une petite douve du singe et du porc qui se fixe sur la paroi du gros intestin de l'homme, donnant la distomatose intestinale indienne.

Répartition géographique et importance[modifier | modifier le code]

C'est un parasite surtout répandu en Inde, mais qui donne généralement des affections bénignes, bien qu'il touche, dans certains foyers, plus de 40 % de la population.

Morphologie[modifier | modifier le code]

L'adulte, long d'à peine 7 à 8 mm, présente un cône antérieur étroit suivi d'un disque élargi muni d'une énorme ventouse ventrale postérieure.

Biologie[modifier | modifier le code]

Fixé sur la muqueuse de cæcum et du côlon ascendant, il pond des œufs très gros, ovales, operculés, de 150 sur 70 microns, qui s'éliminent avec les selles.

Clinique[modifier | modifier le code]

Cette douve a une action pathogène très nette sur la muqueuse du gros intestin, entraînant œdème, congestion, petites érosions ; lorsque les infestations sont massives, ce qui est assez rare, le tableau clinique comprend une première période de diarrhée muqueuse intermittente, puis une phase de diarrhée séro-muqueuse continue, abondante, suivie de déshydratation, aboutissant parfois à la cachexie et à la mort.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Il se fera par découverte des œufs caractéristiques dans les selles ou des adultes expulsés par un lavement salé hypertonique et savonneux.

Traitement[modifier | modifier le code]

Le tétrachloroéthylène ou le niclosamide sont indiqués, mais peuvent être associés avec profit à des lavements savonneux administrés à la sonde qui éliminent beaucoup de vers.