Gastralium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gastralia de Crocodile.
Gastralia de Tyrannosaurus

Les Gastralia (singulier gastralium) sont des plaques osseuses dermiques des reptiles comme les crocodiliens, les Sphenodons, les squamates, les dinosaures et d'une certaine manière, les tortues[1]. On trouve ces plastrons ventraux chez l'archéoptéryx, mais pas chez les oiseaux actuels.

Ces plaques de protection soutiennent les viscères et sont un pendant à la cage thoracique. Elles jouent donc un rôle dans la respiration. Elles peuvent également protéger les viscères des animaux qui en sont pourvus s'ils marchent en rampant sur le sol.

Histoire évolutive[modifier | modifier le code]

On retrouve ces plaques chez les premiers tétrapodes. Chez les tortues, les plaques dermiques ont évolué vers la carapace. Les synapsides dont les mammifères, ont perdu les gastralia mais acquis le diaphragme, un muscle permettant une respiration active. Présentes chez les théropodes et quelques sauropodes, elles ont disparu chez les descendants des premiers, c'est-à-dire les oiseaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kenneth V. Kardong, Vertebrates: Comparative Anatomy, Function, Evolution, New York, McGraw-Hill,‎ 2002, 3e éd. (ISBN 978-0-07-290956-2), p. 291–293

Lien externe[modifier | modifier le code]