Gaston de Gerlache de Gomery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerlache et Gomery.

Le baron Gaston de Gerlache de Gomery est un explorateur belge né le 17 novembre 1919 à Bruxelles et mort le 13 juillet 2006 à Audenarde. Comme son père Adrien de Gerlache, il a dirigé des expéditions polaires en Antarctique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Soixante ans après l'expédition du trois-mâts Belgica en Antarctique, sous la direction du commandant Adrien de Gerlache de Gomery, le fils de celui-ci, le commandant Gaston de Gerlache de Gomery, avec dix-sept compagnons, faisait flotter à nouveau le drapeau belge sur le continent Antarctique Ils avaient quitté Anvers le 12 novembre 1957 à bord du Polarhav, chasseur de phoques norvégien, jaugeant 650 tonnes, et du Polarsirkel chargé de matériel, en vue d’établir une base d’observation scientifique à l’occasion de l’année géophysique internationale. Celle-ci avait été mise sur pied par le Conseil international des unions scientifiques avec un vaste programme d’observations géophysiques simultanées. C'est à partir d'une nouvelle base, la base Roi-Baudouin, qu'eurent lieu les travaux et les explorations belges.

Au cours de sa vie, Gaston de Gerlache a été entre autres lieutenant-colonel aviateur, pilote de la Royal Air Force durant la Deuxième Guerre mondiale, bourgmestre de la commune de Mullem (Belgique), docteur en droit, président du Comité national belge pour la recherche antarctique, président d'honneur de l'association des officiers de réserve de la Force Aérienne Belge, président du groupe textile Alsberge et van Oost, président du groupe Assubel, président de la commission d'avis sur les concessions de faveurs nobiliaires, grand officier de l'ordre de la Couronne, grand officier de l'ordre de Léopold II, commandeur de l'ordre de Léopold, commandeur de l'ordre d'Orange-Nassau et chevalier de l'ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem.

Peu de temps avant sa mort, le baron Gaston s'était confié pendant trois jours devant les caméras de son petit-fils Henri de Gerlache qui en a sorti début 2009 un DVD et un livre intitulés L'Antarctique en héritage.

Depuis, l'héritage polaire belge a été assumé par l'ingénieur Alain Hubert, explorateur et alpiniste, avec la station Princesse Elisabeth conçue selon des critères écologiques sous les auspices de la Fondation Polaire Internationale.

Les funérailles du baron Gaston de Gerlache ont eu lieu dans le petit village de Huise (Ardennes flamandes) où il vivait avec son épouse. Il repose dans le caveau familial à Gomery (près de Virton) où il possédait également un château.