Gaston Simoes de Fonseca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaston Simoes de Fonseca

Nom de naissance Gastão Simões da Fonseca
Naissance 16 octobre 1874
Rio de Janeiro, Drapeau du Brésil Brésil
Décès 18 juin 1943
Paris, Drapeau de la France France
Nationalité Français (naturalisé)
Maîtres Jean-Léon Gérôme
Élèves Edith Desternes

Gaston Simoes de Fonseca, né Gastão Simões da Fonseca le 16 octobre 1874, à Rio de Janeiro probablement, et décédé le 18 juin 1943 à Paris est un artiste-peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaston Simoes de Fonseca, fils de Luiz Simões da Fonseca (auteur du dictionnaire franco-portugais, Garnier frères), quitte le Brésil pour Paris où ses parents s'installent, alors qu'il n'a que quelques mois. Il sera l'élève de Jean-Léon Gérôme à l'Académie des beaux-arts, et partira pour la Grèce où il découvre les sites antiques.

Fonseca fouille avec les archéologues de l'École française d'Athènes tel Émile Bourguet. Il produit une grande quantité de planches, des reproductions des vases anthropomorphiques et cratères, pour le musée du Louvre.

Il est naturalisé Français en août 1907.

  • 1910 : il réalise l'affiche du Salon de l'automobile de Paris.
  • 1913 : il reçoit la médaille de Bronze au Salon des Artistes français.
  • 1913–1926 : il conçoit la couverture et les illustrations des Premières et des Nouvelles Aventures de Sherlock Holmes de Conan Doyle, publiées en français par Flammarion.
  • 1914 : participe à la Grande Guerre
  • 1920–1939 : il réalise notamment les portraits d'Édith Desternes, Anatole de Monzie (Portrait du ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts), Suzanne Lacore, Madame Émile Male, Monsieur et Madame Émile Bourguet.
  • 1939 : série de projets au fusain et à la sanguine (Descente de croix, Adam et Ève chassés du paradis, Fuite en Égypte, Saint-Sébastien). Nombreux projets et réalisations de bas relief, sculptures et fontaines.
  • 1943 : il succombe à la suite d'une attaque cardiaque en son atelier de la porte d'Orléans (53, rue Beaumier, Paris 14e) le 18 juin et repose au cimetière du Père-Lachaise.

Il a régulièrement exposé à la Galerie Barreiro, rue de Seine et au Salon des Tuileries et d'Automne. Une de ses œuvres est entrée dans les collections du Musée national d'art moderne, monotype sur papier blanc : Les Lavoirs du pont Saint-Michel (don de l’artiste, 1934).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]