Gaston Lavalley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaston Lavalley, né le à Vouilly et mort en 1922, est un écrivain et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un ingénieur, Louis-Auguste Lavalley-Dupéroux (1800-1885), Gaston Lavalley fit des études de droit. Il fut nommé conservateur en chef de la Bibliothèque de Caen en 1870.  Grand érudit et spécialiste de l'histoire normande, il a collaboré à de nombreux journaux locaux et nationaux, et écrit de très nombreux ouvrages, dont surtout les Légendes normandes.

Son frère, Georges-Aimar Lavalley (1830-1882), fut directeur du Musée des Antiquité de Caen, aménagé par la Société des antiquaires de Normandie dans l'ancien collège du Mont, et auteur de diverses notices sur des bâtiments religieux du diocèse de Bayeux.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Légendes normandes, 1867
  • Après l'auto-da-fé. 1872
  • Aurélien, 1863
  • Arromanches et ses environs, 1867
  • Les Balayeuses, 1871
  • Les Carabots, scènes de la Révolution, 1874
  • Caen, son histoire et ses monuments, 1877
  • Les Compagnies du papeguay, particulièrement à Caen, 1881
  • Le Drame du camp de Vaussieux, 1889
  • Le Général Nu-Pieds, 1898
  • Le Duc d'Aumont et les Cent-jours en Normandie, d'après des documents inédits, 1899
  • Le duc d'Aumont et les Cent-Jours en Normandie, 1899
  • Le Grand Carnot, chansonnier, 1900-1910
  • Un chauvin de la science, 1900
  • Une émeute originale des mineurs de Littry en 1792, d'après des documents complètement inédits, 1904
  • La Censure théâtrale à Caen en l'an VII, 1908
  • L'Arme blanche sous la Révolution, étude historique, 1912
  • Trois journées de Napoléon à Caen en 1811, et passage de Marie-Louise en 1813, 1913
  • Les Duellistes de Caen de l'an IV à 1848 et le bretteur Alexis Dumesnil, 1914

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :