Gaston Larrieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaston Larrieu

Naissance 9 décembre 1908
Eugénie-les-Bains (Landes)
Décès 5 décembre 1983 (à 74 ans)
Saint-Paul-lès-Dax (Landes)
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Artiste-peintre

Gaston Larrieu, né le 9 décembre 1908 à Eugénie-les-Bains (Landes) et mort le 5 décembre 1983 à Saint-Paul-lès-Dax (Landes), est un peintre qui a consacré l’essentiel de son œuvre aux paysages des Landes, de la Bretagne, de l’Espagne et de l'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferme landaise par Gaston Larrieu.

À sa sortie du Petit Séminaire, Gaston Larrieu travaille avec ses parents, hôteliers à Eugénie-les-Bains. Ceux-ci le destine à la reprise de « à la toque », l'entreprise familiale. En 1938 et 1939, il fréquente l’atelier de René-Marie Castaing (Grand prix de Rome 1924), à Pau. Puis il poursuit seul ses recherches à Eugénie-les-Bains, se livrant surtout à l’étude du dessin. Il commence réellement à peindre à partir de 1950. L’influence néo-cubiste de son ami André Lhote se fait sentir dans ses premiers tableaux mais il s’en soustraira dès 1953. En 1951, Max Vignon, critique d’art, de passage à Eugénie-les-Bains, remarque ses toiles. Il décide d’organiser pour lui une exposition à Paris. L’exposition remporte un succès immédiat. D’autres expositions suivront dans diverses galeries de la capitale, les galeries Charpentier et Romanet notamment. Gaston Larrieu participe aussi à des manifestations de groupes. Un an plus tôt, il a exposé au Salon des peintres témoins de leur temps le portrait de son ami Pierre Benoit, académicien, dont il illustrera plus tard le roman L’Oiseau des Ruines. Il est installé à Paris mais il séjourne la plus grande partie de l’année dans les Landes, à Saint-Paul-lès-Dax.

En 1971, Gaston Larrieu présente à Dax une exposition rétrospective.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1951 – 1952 – 1953 : Galerie Carmine (Paris).
  • 1954 - 1971 : Galerie Bignou (Paris).
  • 1964 : Galerie Charpentier (Paris).
  • 1973 – 1976 – 1978 – 1980 : Galerie Colette-Dubois (Paris).
  • 1978 : Musée Despiau – Wlérick (Mont-de-Marsan).

Participations[modifier | modifier le code]

  • 1956 : Salon des Peintres témoins de leur temps (portrait de Pierre Benoit).
  • 1957 : Galerie Charpentier (Paris) (sélectionné Prix Greenshields).
  • 1957 : Salon de l’Ecole de Paris (Galerie Charpentier, Paris).
  • 1966 – 1967 – 1970 : Tokyo.
  • 1967 : 1er Prix au Concours international de l’American Society of Travel Agents à Athènes (Chemins de fer français : Côte de l’Atlantique, collection Toiles de maîtres).
  • 1971 – 1972 – 1973 – 1974 – 1975 – 1976 – 1977 : Salon de Mantes-la-Jolie (Prix du Conseil municipal 1971).
  • 1977 – 1978 : Dhabiat Abdullah al Salem Gallery (Kuwait City).

Achats officiels[modifier | modifier le code]

  • 1953: Ministère des Beaux-Arts (Paris) (Le Port).
  • 1954 : Ville de Paris (Le pain de campagne).
  • 1954 : Musée national d’Art moderne de Paris (Le pêcheur landais).
  • 1955 : Ville de Paris (Paysage).
  • 1957 : Ministère des Beaux-Arts (Paris) (Fruits et Fleurs).
  • 1958 : The Toledo Museum of Art (Toledo, Ohio, USA) (Paysage landais).
  • 1973: Palais du Luxembourg (Sénat) (Chemin dans les Landes, Paysage landais).
  • 1978 : Préfecture des Landes (L’Etang du Rancès).
  • 1979 : Conseil général des Landes (La Leyre, Le moulin de Pouillon).
  • 1983 : Conseil général des Landes (Les genêts, En Bretagne, Sur l’étang).
  • 1984 : Ville de Dax (14 juillet).
  • 1991 : Ville de Dax (Le voyage en Espagne – Théophile Gautier).

Illustrations d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L’Oiseau des Ruines de Pierre Benoit, de l’Académie française (1957) (illustration en couleurs).
  • Par les Champs et les Grèves de Gustave Flaubert (1973) (lithographies en couleurs).
  • Amour des Landes ou les Landes et leur peintre de Maurice Genevoix, de l’Académie française (1975), édition de haute bibliophilie (Plaisir du Livre) imprimée par l’Imprimerie nationale (12 lithographies en couleurs tirées chez Mourlot: Capbreton, bateaux blancs; Chapelle de Suzan; Ferme landaise; Vieille maison sur la Midouze; L'estacade de Capbreton; Vieux moulin de Dax; Côte landaise à Mimizan; Le courant d'Huchet à Léon; Vieille maison landaise près d'Azur; Etang de Rancès à Saint-Paul-lès-Dax; Etang de Seignosse; Les meules en Chalosse).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il est Commandeur du Mérite national et Chevalier des Arts et des lettres.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Larrieu, peintre landais, Jean Peyresblanques, Éditions Atlantica, 2002, (ISBN 2-84394-554-2).
  • Entretien à Saint-Paul-lès-Dax en 2012 avec Michèle Larrieu, l'épouse du peintre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoire des Landes, dictionnaire biographique.
  • Larrieu, peintre landais, Jean Peyresblanques, Éditions Atlantica, 2002, (ISBN 2-84394-554-2). Document utilisé pour la rédaction de l’article