Gaston Gérard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaston Gérard
Gaston Gérard en 1932
Gaston Gérard en 1932
Fonctions
Parlementaire français
Député 1928-1932
puis 1936-1940
Gouvernement IIIe République
Groupe politique GR (1928-1932)
GDRI (1936-1940)
Biographie
Date de naissance 30 avril 1878
Date de décès 5 février 1969
Résidence Côte-d'Or

Gaston Gérard, né le 30 avril 1878 à Dijon (Côte-d'Or) où il est mort le 5 février 1969, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'un milieu modeste et né au domicile de ses parents, Georges Adolphe Gérard, comptable, et Marie-Louise Maison, au 30, rue Amiral Roussin, il fait de brillantes études de droit. Devenu avocat, il attire tôt l'attention. Il entame une carrière politique qui ira de la gauche à la droite et le conduira de fonctions électives locales à divers cabinets ministériels. Gaston Gérard est alors membre de l'Alliance démocratique. Participant à cinq gouvernements, il est le premier ministre français du Tourisme. Il développe le thermalisme, participe à l'organisation des travaux publics, de la marine marchande et de l'aviation civile.

Marié en premières noces à Dijon le 6 août 1907 avec Reine Geneviève Bourgogne, il épouse en secondes noces à Chenôve le 14 avril 1964 Odette Andrée Perrot.

Député de la Côte d'Or, il vote les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940.

Localement très attaché à sa ville natale, il est conseiller général de la Côte-d'Or dès 1907 mais est surtout maire de Dijon de 1919 à 1935. En 1921, avec l'appui de l'industriel dijonnais Xavier Aubert, il crée la Foire gastronomique en s'inspirant du modèle lyonnais de la foire des soieries d'Édouard Herriot[1].

On lui doit également quelques ouvrages pertinents : Au secours du bon sens, Dijon, ma bonne ville, le Miroir du coin et du temps et de nombreuses chroniques parues dans le quotidien dijonnais Le Bien public.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un salon régional des produits de l'agriculture, de l'industrie et des arts organisé à Dijon en 1858 est également à l'origine du projet.
  • Charles Marquès, Le XXe siècle à l'hôtel de ville de Dijon, Précy-sous-Thil, Éditions de l'Armençon, 2006.