Gaspard de Barth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barth (homonymie).
Gaspard de Barth

Gaspard de Barth (Barthius en latin ; né le 21 juin 1587 à Custrin, mort le 17 septembre 1658 à Leipzig) est un érudit allemand du début du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 9 ans, il récitait tout Térence par cœur sans faire une seule faute, et à 12, rédigea les Psaumes de David en vers latins[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a laissé :

  • des commentaires estimés sur Claudien (1612), sur Rutilius (1655), sur Stace, 1664, sur Juvénal (publié seulement en 1827)
  • un poème latin, en 12 chants, Zodiacus vitae christianea, 1623
  • des mélanges sous le titre d' Adversaria, 1624
  • petits poèmes (1607)
  • Erotodidascalus (traduction latine de la suite de la Diane de Montemayor (1625)
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.231