Gaspar de Verlit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaspar [de] VerlitGaspar [de] Verlith

Naissance baptisé le 22 mai 1622
Mons
Décès 19 décembre 1682 (à 60 ans)
Bruxelles
Activité principale compositeur
Style musique baroque
messes
motets
cantiones natalitiæ (chants de Noël)
Lieux d'activité Bruxelles
Flag - Low Countries - XVth Century.png  Pays-Bas espagnols
Éditeurs Petrus Phalesius

Gaspar [de] Verlit ou Verlith, baptisé à Mons le 22 mai 1622 et décédé à Bruxelles le 19 décembre 1682, est un compositeur baroque brabançon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vers 1633, il fut enfant de chœur de la chapelle de la cour de Bruxelles avant d'y devenir chanteur, fonction qu’il remplit encore en 1641. En 1645, il s'inscrivit à l'université de Louvain. En 1649 ou en 1650, il devint maître de chant de l'église Saint-Nicolas de Bruxelles, et y resta sans doute jusqu'en 1664. Il occupa le même poste à l'église Saint-Géry de 1668 à 1669. En outre, il fut maître de chant de la collégiale Saint-Vincent de Soignies.

Il était chapelain d'autel de la chapelle de la cour dès 1658, ou même avant cette date, car c’est en cette année que, voulant obtenir pour ses bons et loyaux services quelques gratifications du gouverneur, il se fit délivrer deux certificats qui témoignent de son talent et de sa moralité ; il occupait encore sa position en 1679.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Un des quatre ouvrages consacrés à la musique sacrée que l'on connaît de lui est incomplet. La collection de cantiones natalitiæ fut publiée en 1660 ; des chants de Noël semblables, en latin et en néerlandais, furent mis en musique par les compositeurs bruxellois Ioannes Florentius a Kempis, organiste de l'église Notre-Dame de la Chapelle à Bruxelles, dont le recueil avait été publié en 1657, et Guillielmus Borremans, maître de chant de l'église Saint-Géry, dont les chants de Noël parurent, comme ceux de Verlit, en 1660.

Après la parution de cette collection de chants de Noël, Verlit publia encore deux volumes de messes et de motets à Anvers. Dans le premier volume, le contraste entre des groupes vocaux soliste et ripieno donne lieu à quelques effets agréables. Les nombreuses fois que son nom apparaît dans les inventaires portent témoignage du succès que connut la musique de ce compositeur aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Ressources[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]