Gary Hemming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hemming.

Gary Hemming, né en 1934 et mort en 1969, est un alpiniste américain, surnommé en France « le beatnik des cimes ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Gary Hemming est un grimpeur formé dans la vallée de Yosemite. Il s'installe en France au début des années soixante et suit des cours de philosophie à Grenoble, tout en grimpant avec John Harlin. Il participe à l'ouverture de voies d'escalade engagées dans le massif du Mont-Blanc, entre autres avec Harlin, Tom Frost, Stuart Fulton et Royal Robbins. Il prend part en 1966 avec René Desmaison et d'autres excellents grimpeurs au sauvetage controversé de deux Allemands coincés dans la face ouest des Drus. En empruntant la voie Berardini-Magnone, ils devancent l'équipe officielle de secours, et redescendent avec les deux grimpeurs accidentés par la voie que Hemming avait ouverte avec R. Robbins en 1962. Ce qui provoque une vive polémique, Desmaison étant exclu de la Compagnie des guides de Chamonix et Hemming érigé en héros. À cette occasion, la presse française surnomme celui-ci « le beatnik des cimes » en raison de ses cheveux longs et de son allure de vagabond. Il rentre ensuite aux États-Unis et met fin à ses jours en 1969 au bord du lac Jenny, à l'aide d'une arme à feu.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]